Lyon: Dubois se place dans l’orbite des Bleus pour l’Euro

Le défenseur de Lyon, Léo Dubois (g), aux prises avec le défenseur péruvien de Saint-Etienne, Miguel Trauco, lors du match de Ligue 1 à Saint-Etienne, le 24 janvier 2021
/ © 2021 AFP

Un but venu d’ailleurs contre Bordeaux (2-1), vendredi, au point d’amuser la NASA et deux passes décisives contre Saint-Etienne (5-0): l’arrière droit de Lyon Léo Dubois renaît après un début de saison difficile et se positionne pour l’Euro en juin.

L’OL (2e) comptera sur sa bonne forme actuelle pour enchaîner un troisième succès consécutif à Dijon mercredi (21H00) et conforter sa position sur le podium.

Comparé à Cafu

“Hello, la NASA ? On se disait qu’on devait vous avertir que Léo Dubois vient d’envoyer une fusée”, a twitté l’OL sur son compte anglophone, recevant une réponse improbable de l’agence spatiale américaine avec un fichier gif montrant un astronaute levant les bras dans l’espace…

“J’ai voulu tirer fort, cadré. L’angle était restreint”, a déclaré le joueur sur OLTV après le match contre les Girondins dont l’entraîneur Jean-Louis Gasset a estimé que c’était “un but venu d’ailleurs”.

Certains ont douté de la réelle intention de tirer de l’ancien Nantais, y voyant plutôt un centre manqué allant se loger dans le cadre avec beaucoup de chance.

“Si je l’ai fait exprès ? A vous de juger”, a-t-il dit sur Téléfoot au sujet de son cinquième but en 81 matches, son deuxième cette saison avec l’OL où il est arrivé libre de Nantes en 2018.

Il avait déjà égalisé à Lorient (1-1), le 27 septembre dernier, d’un tir du gauche à la conclusion d’un slalom dans la défense bretonne.

“Je pense qu’il l’a fait exprès. On l’appelle Cafu maintenant ! C’était un but magnifique et qui nous donne la victoire en plus”, s’est amusé de son côté l’arrière central Marcelo, vendredi, à qui Dubois avait délivré deux passes décisives, la semaine précédente, dans le derby à Saint-Etienne pour le doublé du Brésilien.

Un latéral moderne

“C’est l’un des leaders de notre équipe”, reconnaît l’arrière droit italien Mattia De Sciglio, prêté par la Juventus Turin et qui doit plutôt jouer à gauche s’il veut avoir du temps de jeu.

“J’aime sa détermination, sa mentalité et pour moi c’est un joueur très important pour l’équipe”, ajoute-t-il.

Après un début de saison difficile, marqué par un test positif au Covid-19 en octobre qui lui a fait manquer les matches des Bleus contre l’Ukraine, le Portugal et la Croatie, Léo Dubois (26 ans) a peiné à trouver le bon rythme.

Et encore dès le premier match de l’année 2021, il était sorti du match contre Lens en raison d’une alerte à un mollet qui lui a fait manquer le déplacement à Rennes (2-2).

Semblant totalement remis, il se pose désormais en candidat à l’Euro avec l’équipe de France avec laquelle il compte 6 sélections (0 but).

“C’est un latéral moderne. Il a une lecture du jeu combiné avec ses partenaires et une science du placement. Ce n’est pas pour rien qu’il est international français”, évoque son entraîneur Rudi Garcia.

“Il a un très bon pied. Si son gauche est bien, son droit est très très bon, il peut être très précis sur les coups de pieds arrêtés ou les centres. Il avait déjà marqué un but magnifique à Lorient comme un véritable attaquant en percussion et en dribble”, rappelle le technicien.

“Il a eu une période difficile en début de saison, ennuyé par des problèmes physiques mais ce n’est plus le cas. Il est très bien en ce moment. Je crois qu’il travaille bien avec la préparation physique et il est au top de sa forme et on en profite”, se réjouit-il évoquant “un joueur intelligent et collectif dans l’état d’esprit, très précieux dans un groupe”.