Lyon: Aulas met une forte pression sur Garcia


/ © 2020 AFP

Le président de Lyon, Jean-Michel Aulas a mis la pression sur Rudi Garcia, mardi, et confirmé que l’objectif de l’OL, actuel 14e de la Ligue 1, était de terminer parmi les deux premiers pour retrouver la Ligue des Champions dès la saison prochaine.

“On prendra nos responsabilités si les résultats sont insuffisants. On n’en est pas encore là. Il faut prendre du recul. Rudi Garcia sait très bien qu’il n’a qu’une hypothèse, c’est gagner de nouveau”, a prévenu le patron de l’Olympique lyonnais sur OLTV.

“Aujourd’hui, on est en contrat avec Rudi Garcia qui est venu avec beaucoup de monde de son staff. Cela se passe dans une cohérence totale”, a-t-il encore dit.

“On va attendre fin décembre pour regarder ce qui se passe. On a fait en sorte que tout l’encadrement soit aligné sur son contrat, pour reconduire ou pas. Seuls les résultats et le contenu nous permettront de décider”, a encore souligné JMA.

Mais ce dernier n’a pas seulement ciblé l’entraîneur. Il a également pointé du doigt l’investissement des joueurs “qui doivent être irréprochables”. “Il est du ressort de l’institution de prendre les décisions si ce n’était pas le cas”, a estimé le président.

“Si l’enthousiasme et l’intensité de l’effort sont insuffisants, c’est aussi du ressort de l’entraîneur de créer une dynamique pour que l’engagement soit maximum. C’est du management”, a averti Jean-Michel Aulas.

“A nous de corriger les défauts. On peut retrouver l’engagement du mois d’août car on l’a déjà fait. Cela me donne confiance. L’objectif est plus que jamais de finir sur les deux premières places du podium”, a-t-il ajouté défendant son directeur sportif, Juninho, qui commence à être critiqué par les supporters.

“Nous avons choisi de le faire revenir au club et il a fait le choix de Rudi Garcia”, a rappelé Jean-Michel Aulas.

“Nous venons de jouer une demi finale de Ligue des Champions, une finale de Coupe de la Ligue et une demi-finale de Coupe de France. On ne peut pas dire qu’il n’y ait pas de pertinence dans ce choix”, a estimé le dirigeant lyonnais.

“Il faut pondérer les critiques. Si Juninho change d’avis, nous serons amenés à revoir la position. C’est aussi pour cela que nous venons de faire un mercato exceptionnel en gardant nos meilleurs joueurs”, a encore dit M. Aulas.

“Nous avons rajouté à l’effectif le recrutement d’internationaux comme Lucas Paqueta, De Sciglio, Benlamri. Nous avons analysé nos manques et les besoins de l’entraîneur. On a le sentiment que l’équipe est bien constituée pour être aux deux premières places du classement et que nous avons tout fait pour atteindre l’objectif”, a affirmé l’homme fort de l’OL.