L’Uruguayen Figueredo suspendu à vie pour corruption par la Fifa

L’ancien président de la Fédération uruguayenne de football, Eugenio Figueredo (c), à Montevideo, le 24 décembre 2015
/ © 2019 AFP

L’ancien président de la Fédération uruguayenne de football, Eugenio Figueredo, arrêté à Zurich en 2015 dans le cadre du scandale du Fifagate, a été suspendu à vie par la Fifa pour corruption, a annoncé mercredi l’instance.

Ancien vice-président de la Confédération de football d’Amérique du Sud (Conmebol) et membre de plusieurs commissions de la Fifa, M. Figueredo, 87 ans, a été condamné pour “son implication, entre 2004 et 2015, dans une vaste opération de corruption concernant l’attribution de contrats pour des droits de télévision et marketing pour des compétitions de la Conmebol”, a expliqué la Fifa.

La commission d’éthique, justice interne de la Fifa, l’a suspendu à vie “de toute activité liée au football” et lui a infligé une amende de 1 million de francs suisses (913.000 euros).

Arrêté en mai 2015 à Zurich en compagnie d’une dizaine de responsables essentiellement du football sud-américain, Figueredo avait ensuite été extradé par l’Uruguay.

Il avait dans la foulée conclu un accord avec la justice de son pays, s’engageant à fournir des informations notamment sur les montages frauduleux lorsqu’il était au sommet de la FIFA et de la Conmebol.

Le 12 septembre, la Fifa avait également annoncé la suspension à vie de l’ancien président de la Fédération paraguayenne de football, Juan Angel Napout, condamné par la justice américaine à 9 ans de prison pour son implication dans le “Fifagate”.

Napout avait également présidé la Conmebol.

Lundi, c’est le Colombien Enrique Sanz, ex-secrétaire général de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), lui aussi impliqué dans le Fifagate qui a également été suspendu à vie pour corruption.