Accolade entre Jean-Michel Aulas et la capitaine Megan Rapinoe après la finale du Mondial remportée par les Américaines à Lyon, le 7 juillet 2019
/ © 2019 AFP

OL Groupe, la holding cotée qui coiffe le club de football de Lyon, a annoncé jeudi être parvenue à un accord pour racheter le Reign FC, club américain où joue la superstar du football féminin Megan Rapinoe.

L’entreprise de Jean-Michel Aulas va reprendre les actifs de ce club basĂ© Ă  Tacoma, non loin de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest des Etats-Unis), pour 3,5 millions de dollars (3,1 millions d’euros).

“C’est un grand jour pour le Reign FC et pour le football fĂ©minin”, s’est rĂ©joui Bill Predmore, ancien propriĂ©taire du club, lors d’une confĂ©rence de presse. Megan Rapinoe s’est rĂ©jouie d’un “partenariat Ă©norme” et espère que son club profitera de “l’expertise” lyonnaise.

Jean-Michel Aulas s’est quant Ă  lui fixĂ© “l’ambition de gagner un titre aux Etats-Unis aussi (Lyon est 13 fois champion de France fĂ©minin en titre, ndlr), le plus vite possible”.

L’ouverture de nĂ©gociations exclusives avec les actionnaires du Reign FC avait Ă©tĂ© annoncĂ©e fin novembre. L’Olympique lyonnais, puissance du football fĂ©minin en Europe, avait alors expliquĂ© vouloir ainsi “consolider sa place (…) en tant qu’acteur majeur du football fĂ©minin dans le monde”.

Le club amĂ©ricain sera Ă  l’avenir dĂ©tenu par une nouvelle holding contrĂ´lĂ©e Ă  89,5% par OL Groupe. Le solde du capital reviendra Ă  Bill Predmore (7,5%), et Ă  l’ex-basketteur Tony Parker, rĂ©cemment promu “ambassadeur de la marque OL aux Etats-Unis” (3,0%).

M. Predmore continuera Ă  diriger le club au jour le jour, avec l’aide d’un directeur des opĂ©rations nommĂ© par l’OL. Jean-Michel Aulas prĂ©sidera le conseil d’administration du club.

Le directeur gĂ©nĂ©ral de l’OL Thierry Sauvage a expliquĂ© Ă  l’AFP que son groupe avait choisi de ne reprendre que les actifs du club amĂ©ricainun schĂ©ma “extrĂŞmement classique aux Etats-Unis”, qui permet au club de ne pas avoir Ă  assumer la dette de sa nouvelle acquisition.

Le montant de la transaction correspond essentiellement Ă  la valeur du portefeuille de joueuses et au droit de pouvoir jouer en première division amĂ©ricaine, la National Women’s Soccer League (NWSL). Il n’inclut pas d’installations sportives, le Reign FC jouant dans un stade municipal, a-t-il prĂ©cisĂ©.

Le club Ă©volue depuis ses origines en NWSL, une ligue fermĂ©e. Deux de ses joueuses, la Ballon d’or 2019 Megan Rapinoe et la milieu de terrain galloise Jessica Fishlock, ont Ă©voluĂ© dans le passĂ© avec l’OL.

La finalisation de l’opĂ©ration est prĂ©vue en janvier, prĂ©cise le communiquĂ© d’OL Groupe.