Lille douche Rennes et se relance en L1

La joie du milieu de terrain portugais de Lille, Renato Sanches, félicité par ses coéquipiers, après avoir marqué le 2e but face à Rennes, lors de la 16e journée de Ligue 1, le 1er décembre 2021 au Roazhon Park
/ © 2021 AFP

Lille a mis fin à la belle série d’invincibilité de Rennes (13 matches sans défaite) et s’est relancé dans la course à l’Europe en s’imposant 2-1 mercredi au Roazhon Park lors de la 16e journée de Ligue 1.

Séduisants en Ligue des champions mais décevants en L1, les Lillois, qui restaient sur six matches sans victoire en championnat (4 nuls, 2 défaites), restent en deuxième partie de tableau (12e) mais ne sont plus qu’à cinq points des places européennes.

Rennes, qui n’avait plus perdu depuis le 19 septembre et donc 13 matches, toutes compétitions confondues, abandonne à Marseille sa place de dauphin du PSG mais reste sur le podium.

En marge du duel à distance entre Jonathan David et Gaëtan Laborde, les deux meilleurs buteurs de L1 cette saison, c’est Renato Sanches qui s’est illustré, en initiant l’action du premier but des champions en titre et en se chargeant d’inscrire le second.

Si les Rennais ont imposé beaucoup d’intensité dans le premier quart d’heure, ils avaient trop de déchets dans les passes ou les derniers gestes pour se montrer dangereux.

Et l’absence de Flavien Tait, victime de douleurs à une hanche, et de Lovro Majer, entré à la mi-temps, les hommes de Bruno Genesio ont peiné à récupérer et à garder les ballons, laissant vite apparaître des failles en défense dans lesquelles Lille s’est engouffré.

Sanches intenable

Lancé sur la droite par Sanches, Timothy Weah a d’abord adressé un centre splendide à Xeka, qui n’a eu qu’à pousser la balle dans le but rennais (1-0, 31e).

Puis, juste avant la pause, Sanches a récupéré la balle sur le côté gauche après un centre mal négocié du même Weah. Pas du tout inquiété par la défense rennaise, le Portugais a eu tout le temps de revenir dans la surface et d’ajuster son tir (2-0, 45e).

Dans un stade parcouru de fortes averses en seconde période, Laborde a poussé ses coéquipiers tandis que le capitaine Hamari Traoré haranguait le public.

Mais malgré une bien meilleure possession et quelques belles combinaisons, les Rouge et Noir n’ont pas su se créer beaucoup d’occasions face à un bloc lillois bien en place, fort du retour de Sven Botman, l’un des piliers du titre l’an dernier.

Frustrés, les Rennais s’en sont pris à l’arbitrage, ce qui a valu une exclusion de l’entraîneur Bruno Genesio.

Dans les dernières minutes, les tribunes se sont enflammées quand Benjamin Bourigeaud a réduit le score sur un centre en retrait de Jérémy Doku, entré à l’heure de jeu (2-1, 85e), mais le score n’a plus évolué.