Le gardien de Rennes Edouard Mendy expulsé dès le début du match contre Cluj, en Ligue Europa, le 24 octobre 2019 au Roazhon Park
/ © 2019 AFP

Le Stade Rennais, rĂ©duit Ă  dix puis neuf joueurs, a encore vĂ©cu un cauchemar Ă©veillĂ© jeudi en Ligue Europa et perdu 1-0 face aux Roumains de Cluj, ravis de l’aubaine.

Julien StĂ©phan, le coach rennais, sort fragilisĂ© de cette nouvelle soirĂ©e catastrophique, entamĂ©e par l’expulsion dès la 5e minute de son gardien titulaire, Edouard Mendy, Ă  peine revenu d’une entorse au genou après trois semaines de soins.

Sur un ballon perdu par Morel (5e), le plus expĂ©rimentĂ© de l’effectif, Mendy est sorti Ă  la limite de la surface et a fauchĂ© Lacina TraorĂ©, l’ancien joueur de Monaco. Coup franc seulement, mais carton rouge pour Mendy remplacĂ© dans les cages par PĂ©pĂ© Bonet, 16 ans, pro depuis dĂ©but juillet.

Le tir imparable de Deac, après une combinaison roumaine cachĂ©e par le mur breton, a permis Ă  Cluj d’ouvrir le score. 1-0, ça ne pouvait pas commencer plus mal, et ça a continuĂ© Ă  10 contre 11.

Ca aurait pu s’arranger, Ă  la demi-heure de jeu, quand l’arbitre russe a sifflĂ© un penalty pour une faute roumaine sur Hunou dans la surface (27e), mais Niang, promu capitaine, a ratĂ© l’Ă©galisation en tirant Ă  cĂ´tĂ©… son deuxième ratĂ© d’affilĂ©e dans cet exercice après le derby contre Nantes.

Frustrant

Ca aurait pu être pire, quand sur une passe en retrait ratée de Morel (12e), Bonet a dégagé en panique, ou quand une reprise de volée de Djokovic (22e), tout seul, a échoué dans le petit filet.

Cluj, dangereux en contre, a eu d’autres occasions de passer Ă  2-0: une tĂŞte de Deac seul, juste au dessus (24e), une claquette de Bonet sur un tir tendu du mĂŞme Deac (32e) ou une tĂŞte de TraorĂ© juste Ă  cĂ´tĂ© (33e). Ou encore quand Bonet, pris Ă  contre-pied, a repoussĂ© de la jambe un tir plein axe de Djokovic (38e).

Rennes a touchĂ© le fond dès le dĂ©but de la deuxième pĂ©riode, quand sur une mauvaise relance de Bonet, son compère Camavinga, l’autre U17 rennais, a Ă©tĂ© expulsĂ© pour avoir taclĂ© par derrière Billel Omrani, formĂ© Ă  l’OM, en position de dernier dĂ©fenseur Ă  la limite de la surface (46e). Nouveau carton rouge.

Les Roumains ont donc continué à 11 contre 9, face à des Rennais privés de leur prodige angolais.

La suite a Ă©tĂ© dĂ©solante. Cluj a arrĂŞtĂ© de jouer et le capitaine Niang a ratĂ© tout ce qu’il entreprenait. Trop de tirs non cadrĂ©s, de tĂŞtes au dessus, de passes ratĂ©es, de duels perdus.

Rennes a poussĂ©, poussĂ©, et dominĂ© Cluj, rĂ©duit Ă  dix par l’expulsion de Susic (83e), mais n’a pas rĂ©ussi Ă  renverser le cours de ce match frustrant malgrĂ© un engagement de tous les instants.

Dix matches sans victoire (7 victoires, 3 nuls) depuis fin août: une sacrée série noire pour Stéphan, à qui tout souriait en mai (victoire en Coupe de France) puis en août (leader de L1).

“L’Europe Ă  l’horizon, honorons fièrement ces blasons”, avait Ă©crit le Roazhon Celtic Kop sur une banderole. Avec un point en trois matches, cet horizon est bien bouchĂ©.