L’attaquant de Saint-Etienne Denis Bouanga après son penalty rĂ©ussi contre Bordeaux, le 20 octobre 2019 au Matmut Stadium
Par Francois-Jean TIXIER / © 2019 AFP

Pas d’impasse: le nouvel entraĂ®neur de Saint-Etienne, Claude Puel, entend surfer sur la nouvelle dynamique insufflĂ©e aux Verts pour relancer son club en Ligue Europa contre les Ukrainiens d’Olexandryia, jeudi au stade Geoffroy-Guichard (18H55).

“Tous les matches sont prioritaires et leur enchaĂ®nement implique beaucoup d’exigences”, a-t-il insistĂ© mercredi en confĂ©rence de presse.

C’est d’autant plus vrai qu’un succès remettrait en selle l’Ă©quipe stĂ©phanoise qui ne compte qu’un seul point après deux journĂ©es dans le groupe I, obtenu le 3 octobre contre Wolfsburg (1-1). Une qualification pour les 16e de finale reste malgrĂ© tout largement accessible.

“J’ai passĂ© l’âge de m’Ă©moustiller pour un match de coupe d’Europe”, sourit Puel.

“Je suis concentrĂ©. Nous sommes en retard en Ligue Europa comme nous pouvons l’ĂŞtre encore en championnat (9e). Il faut continuer Ă  progresser et garder cet Ă©tat d’esprit. C’est un match important dans lequel faut mettre les bons ingrĂ©dients (pour gagner)”, insiste encore l’entraĂ®neur de l’ASSE.

En d’autres termes: discipline, rigueur et solidaritĂ©, des qualitĂ©s Ă  l’origine du redressement des Verts.

L’Ă©quipe ligĂ©rienne reste sur une sĂ©rie de trois succès de rang, dont deux depuis l’arrivĂ©e de Claude Puel (58 ans), le 4 octobre.

Les StĂ©phanois avaient gagnĂ© Ă  NĂ®mes (1-0) avec son prĂ©dĂ©cesseur, Ghislain Printant, avant qu’il ne soit remerciĂ© au lendemain du rĂ©sultat nul obtenu contre Wolfsburg.

Depuis, Saint-Etienne a gagnĂ© le derby contre Lyon (1-0) puis Ă  Bordeaux (1-0), Ă  chaque fois dans les derniers instants, ce qui laisse transparaĂ®tre des progrès dans la cohĂ©sion de l’Ă©quipe et son Ă©tat d’esprit.

“Le plus important est de jouer pour avoir la bonne rĂ©compense Ă  la fin. La principale donnĂ©e, c’est de se concentrer sur notre jeu”, souligne Claude Puel.

L’exigence de Puel

Celui-ci reste bien conscient que son Ă©quipe doit s’amĂ©liorer encore mais les rĂ©sultats positifs contribuent Ă  la confiance.

“Nous ne maĂ®trisons pas encore nos matches. Il y a un long chemin Ă  faire”, prĂ©vient le technicien alors que ses joueurs semblent adhĂ©rer Ă  son discours.

“La mĂ©thode Puel ? Elle s’appuie beaucoup sur des dĂ©tails tactiques. C’est un coach exigeant. Sur le terrain, nous avons plus de repères, nous sommes plus solidaires”, admet l’attaquant Arnaud Nordin (21 ans), l’un des produits du centre de formation du club.

“Nous savions qu’il avait l’habitude de faire jouer des jeunes. Nous avons pu le voir Ă  Bordeaux. Nous avons envie de nous battre pour lui”, assure-t-il.

Mais pour Puel, il n’y a pas de jeunes ou de moins jeunes pour former une Ă©quipe.

“J’ai un groupe et j’essaie de connaĂ®tre tous mes joueurs. Mon objectif est d’avoir Ă  chaque fois un onze qui tienne la route. Il n’y a pas d’âge pour dĂ©buter un match”, argumente-t-il.

Et jeudi seule la victoire comptera. “La qualification ne se joue pas sur cette rencontre mais nous avons tous envie de gagner et de nous qualifier pour aller le plus loin possible”, assure Arnaud Nordin.