Ligue Europa: Lyon file en quarts en écartant Porto

Les Lyonnais tenus en échec par le FC Porto à Décines, lais qualifié pour les quarts de la Ligue Europa, le 17 mars 2022
/ © 2022 AFP

Lyon s’est qualifié sans vraiment trembler pour les quarts de finale de la Ligue Europa après son résultat nul face au FC Porto (1-1), jeudi lors du 8e de finale retour à domicile, après avoir gagné à l’aller (1-0).

Un coup oui, un coup non: quatre jours après avoir été mis en déroute sur cette même pelouse de Décines-Charpieu par Rennes (4-2), en Ligue 1, l’OL n’a toutefois pas eu à livrer un grand match face à une formation lusitanienne assez décevante et manquant de poids en attaque.

Mais il a quand même su afficher la rigueur et le sérieux nécessaires pour exister en coupe d’Europe et ne pas se faire surprendre.

L’Olympique lyonnais, toujours invaincu cette saison dans la compétition (six victoires, deux nuls), a ainsi confirmé sa solide performance déjà livrée au cours de la première manche, le 9 mars au stade du Dragon.

Cette qualification permet ainsi au club de Jean-Michel Aulas de conserver l’espoir de gagner l’épreuve pour rejoindre la Ligue des champions la saison prochaine, ce qui semble, à l’heure, actuelle, très improbable via le championnat pour les Rhodaniens, seulement dixièmes, à neuf points du podium.

Mais elle a aussi de quoi faire rager les supporters lyonnais face à l’irrégularité de leur équipe favorite, capable du meilleur comme du pire d’un match à un autre, un constat que n’explique toujours pas l’entraîneur Peter Bosz et qui a donc relégué l’OL assez loin des premières places en Ligue 1.

Porto trop approximatif

Moussa Dembélé a rapidement donné l’avantage aux Lyonnais. Parti à la limite du hors-jeu, il a pris le meilleur sur Chancel Mbemba pour battre de près le gardien Diogo Costa dès la 13e minute.

Mais le FC Porto a rapidement égalisé avec un but du Bréslien Pepê qui a magnifiquement repris de volée un centre de Fabio Vieira (27).

Par la suite, l’équipe de Sergio Conceiçao, leader de son championnat où elle est invaincue, trop approximative dans l’entrejeu, n’a pas eu de réelle emprise sur le match.

Elle n’a jamais vraiment inquiété le gardien Anthony Lopes hormis sur une tentative de loin du Portugais Pepe passant au ras du poteau (78) et sur une ultime occasion de Vitinha à la suite d’un coup franc (90+2).

Au contraire, l’OL, qui a bien contrôlé la rencontre, a eu quelques opportunités pour inscrire un deuxième but, sur une reprise de la tête de Dembélé, passant juste au dessus après un centre délivré de l’aile droite par Léo Dubois (22) et sur un tir lointain de celui-ci (35).

Dembélé, encore, en seconde période, a échoué de justesse devant la bonne sortie de Diogo Costa (63) lequel est encore intervenu devant Karl Toko Ekambi avant que Paquetà n’envoie le ballon au-dessus (90+4).