Ligue Europa: Lyon face à la Paqueta dépendance

Le Brésilien Lucas Paqueta de l’Olympique Lyonnais (à gauche) et le milieu de Lyon Houssem Aouar lors du match contre Saint-Etienne au stade Geoffroy Guichard le 3 octobre 2021 à Saint-Etienne.
Par Francois-Jean TIXIER / © 2021 AFP

Indispensable: dans l’axe, sur l’aile droite ou avant-centre, quels que soient le poste occupé et le dispositif adopté, le Brésilien Lucas Paqueta est l’atout-maître de Lyon qui affronte jeudi à Prague le Sparta en Ligue Europa.

Alors que Lyon, leader de son groupe en C3 après ses succès contre les Glasgow Rangers (2-0) et Brondby (3-0), était en difficulté face à Monaco samedi, l’entrée en jeu de Paqueta à la 66e minute a été déterminante dans la victoire (2-0) de l’OL, avec son implication sur les deux buts lyonnais.

Pourtant, Paqueta, 24 ans, ne devait initialement pas participer à cette rencontre, après avoir joué avec le Brésil dans la nuit de jeudi à vendredi contre l’Uruguay, à Manaus (4-1).

Mais son entraîneur Peter Bosz a dû céder face à l’insistance de son joueur.

“J’ai pris un gros risque parce que normalement il n’est pas possible de pouvoir enchaîner comme cela. 42 heures auparavant, il avait joué durant soixante minutes avec le Brésil, avant de monter dans l’avion. Ce n’est pas une bonne préparation”, a confié l’entraîneur de l’OL après le match contre Monaco.

“Je ne voulais pas le faire entrer mais l’équipe avait vraiment besoin de lui pour qu’il apporte son énergie. Et lui voulait vraiment jouer, même comme titulaire. Heureusement, tout s’est bien passé”, a poursuivi le technicien néerlandais.

Son soulagement était tangible, car une blessure de son milieu brésilien qui enchaîne les matches rapprochés, pourrait être un mauvais coup pour l’OL. Après Prague, Lyon se déplacera en L1 à Nice dimanche, à 13h00.

Échec à Milan, adulé à Lyon

Avec ses quatre buts en L1, Paqueta est co-meilleur buteur de l’OL avec Karl Toko Ekambi et Moussa Dembélé. Il est aussi l’un des quatre joueurs à avoir participé à tous les matches de Lyon cette saison avec Houssem Aouar, Maxence Caqueret et Toko Ekambi.

“C’est un bon joueur, il a une bonne technique, mais aussi, et c’est très important pour un joueur, il a un état d’esprit de vainqueur, il était dans l’avion, il voulait absolument nous aider, son entrée a été très importante pour nous”, a redit le technicien néerlandais en conférence de presse jeudi à Prague.

“Il est très positif, à l’image de ce qu’il a affiché en revenant de sélection. On est tous conscient de ce qu’il apporte à l’équipe, on est très fier de l’avoir”, a abondé son coéquipier et capitaine de l’OL, Léo Dubois.

Recruté il y a un an par l’Olympique lyonnais pour un contrat de cinq ans et un transfert de 20 millions d’euros, auprès de l’AC Milan où il était en échec, le joueur, acquis précédemment pour 35 M EUR par le club lombard auprès de Flamengo, était suivi par Juninho avant même que ce dernier ne revienne à Lyon comme directeur sportif en 2018.

Et c’est ce qui a fait la différence pour attirer Paqueta, comme l’avait confié l’international auriverde (26 sélections, 5 buts) à son arrivée dans le Rhône.

“Je l’ai vu débuter et j’ai vu très vite qu’il avait un profil pour Lyon. Il est gaucher, technique, très polyvalent. Il sait utiliser son physique. Il est bon de la tête et l’entraîneur peut l’utiliser sur plusieurs postes”, avait prédit l’ancienne icône de l’OL en présentant sa recrue le 30 septembre 2020.

Compte tenu de l’influence de Lucas Paqueta, l’OL croise les doigts pour que les blessures et autres suspensions épargnent son joyau, sans parler des sollicitations qui ne manqueront pas d’arriver au printemps.