Le gardien rennais Edouard Mendy impuissant sur la frappe de Michael Johnston pour le 3e but du Celtic Ă  Glasgow, le 28 novembre 2019
/ © 2019 AFP

Le Celtic Glasgow, sans forcer, s’est imposĂ© face Ă  Rennes jeudi soir (3-1) et terminera donc Ă  la première place du Groupe E de la Ligue Europa, quoi qu’il arrive dans son dernier match face Ă  Cluj en dĂ©cembre.

Six mois après une Ă©popĂ©e europĂ©enne conclue en 8e de finale face Ă  Arsenal, Rennes n’aura plus que son match contre la Lazio pour tenter de sauver l’honneur: un point et trois buts marquĂ©s en cinq matches cet automne, c’est trop peu.

Devant 55.000 spectateurs dont plus de 2.500 supporteurs rennais, mais sans les 500 ultras de la “Brigade Verte” Ă©cossaise sanctionnĂ©s par leur club après une sĂ©rie d’incidents divers et variĂ©s, le Celtic Ă©tait privĂ© de son buteur français, Odsonne Edouard.

CĂ´tĂ© rennais, le coach Julien StĂ©phan avait choisi de faire rentrer quelques jeunes, dont Boey (19 ans) et Nyamsi (22 ans) en dĂ©fense, avec Bourigeaud comme capitaine mais Grenier restĂ© Ă  l’hĂ´tel, car malade. Le rĂŞve n’a durĂ© que quelques minutes, jusqu’au premier but Ă©cossais.

C’est Lewis Morgan qui a ouvert le score (21e) d’une superbe reprise du gauche au ras du poteau de Mendy, après avoir Ă©tĂ© bien servi par Forrest dans une dĂ©fense bretonne trop passive: 1-0 pour le Celtic.

Juste avant la pause, Christie a pu s’avancer et armer son tir sans que les dĂ©fenseurs rennais interviennent. Il a donc ajustĂ© Mendy, du gauche (45e+1): 2-0 pour les Ecossais, dans un Celtic Park oĂą les supporteurs rennais avaient continuĂ©, malgrĂ© tout, Ă  mettre de l’ambiance.

Pendant toute cette première pĂ©riode, Mendy a tentĂ© de limiter les dĂ©gâts, comme sur des tirs de Ntcham (18e, 27e) ou une tĂŞte de Morgan (42e). CĂ´tĂ© rennais, il n’y a eu que des tirs et une tĂŞte de Del Castillo (6e, 25e, 29e), mais rien de trop dangereux pour Forster, le gardien Ă©cossais.

En deuxième pĂ©riode, Rennes a encore eu quelques occasions, mais Forster, le gĂ©ant (2m01) prĂŞtĂ© par Southampton, n’a rien laissĂ© passer. Le Celtic a mĂŞme aggravĂ© la marque quand le remplaçant Johnston, dès son entrĂ©e en jeu, s’est promenĂ© dans la surface bretonne et a trompĂ© Mendy d’un tir croisĂ© (74e).

L’histoire retiendra qu’Hunou, servi par Maouassa, a sauvĂ© l’honneur pour les Bretons, d’une superbe tĂŞte croisĂ©e (89e). Et surtout que les fans rennais, pas dĂ©goĂ»tĂ©s, ont terminĂ© ce match en chantant “Champions du monde” dans les tribunes du Celtic Park.