L’attaquant Denis Bouanga unique buteur des Verts contre Monaco Ă  Geoffroy-Guichard en L1, le 3 novembre 2019
Par Francois-Jean TIXIER / © 2019 AFP

Unique buteur des Verts dimanche contre Monaco (1-0), Denis Bouanga s’affirme de plus en plus comme le fer de lance de l’attaque de Saint-Etienne, qui joue son avenir en Ligue Europa jeudi en Ukraine contre Olexandriya. Quelques annĂ©es après Pierre-Emerick Aubameyang, un Gabonais brille dans le Chaudron.

Après une dĂ©faite Ă  La Gantoise (3-2) et deux rĂ©sultats nuls contre Wolfsburg (1-1) et Olexandriya (1-1), les Verts, 3es du groupe I Ă  trois longueurs de Gand et Wolsburg, doivent l’emporter pour rester dans la course Ă  la qualification pour les 16es de finale.

“Rien n’est fini dans ce groupe et nous allons tout faire pour gagner”, a promis Bouanga dimanche.

Et au vu de son Ă©tat de forme, l’entraĂ®neur Claude Puel pourra compter sur son attaquant recrutĂ© cet Ă©tĂ© et devenu meilleur buteur de l’Ă©quipe avec Romain Hamouma (3 buts).

L’ancien NĂ®mois est l’un des hommes de base du renouveau de l’ASSE, qu’il soit alignĂ© au coup d’envoi ou remplaçant, comme au match aller contre les Ukrainiens, au cours duquel il avait apportĂ© son dynamisme en seconde pĂ©riode.

“Il y a plus d’exigence et les cartes ont Ă©tĂ© redistribuĂ©es avec la venue du nouveau coach. Tout le monde met les ingrĂ©dients pour grappiller des points et remonter au classement de la Ligue 1. Ca donne une nouvelle Ă©quipe qui n’est pas celle du dĂ©but de saison”, a confiĂ© l’intĂ©ressĂ© après la victoire sur Monaco.

En matière de recrutement, l’ASSE n’a pas toujours eu le nez creux et perd d’ailleurs beaucoup d’Ă©nergie Ă  recaser les joueurs marquĂ©s par l’Ă©chec de leur sĂ©jour dans le Forez.

Une acrobatie digne d'”Aubame”

ArrivĂ© cet Ă©tĂ© en provenance de NĂ®mes oĂą il n’a jouĂ© qu’une saison, pour un transfert de 4,5 millions d’euros, Denis Bouanga (25 ans) s’impose en revanche comme l’une des grosses satisfactions parmi les recrues estivales.

Outre son but contre Monaco, il avait aussi donné la victoire aux Verts le 20 octobre à Bordeaux en transformant sans trembler un penalty en toute fin de rencontre (1-0).

Il avait ensuite fait part de “l’Ă©tat d’esprit irrĂ©prochable, l’exigence et la confiance” amenĂ©s par Puel.

Le club reste sur une sĂ©rie de sept rencontres sans dĂ©faite (4 victoires et trois nuls), dont deux sous l’ère Ă©phĂ©mère Ghislain Printant, en s’appuyant nĂ©anmoins davantage sur sa dĂ©fense de fer que sur une attaque prolifique.

MalgrĂ© cela, Bouanga ne cache pas “ĂŞtre très heureux de son choix de venir dans un club mythique”, encouragĂ© par les conseils de Pierre-Emerick Aubameyang sur les traces duquel il entend bien marcher.

Comme lui international gabonais, Aubameyang joue aujourd’hui Ă  Arsenal après avoir disputĂ© 62 matches (31 buts) avec les Verts entre 2011 et 2013 avant d’ĂŞtre transfĂ©rĂ© au Borussia Dortmund.

Lorsqu’il avait Ă©galisĂ© contre Brest (1-1) en aoĂ»t dernier, Bouanga s’Ă©tait mĂŞme permis une acrobatie de la mĂŞme veine que celle de son compatriote pour cĂ©lĂ©brer son but.

Depuis, le natif du Mans (15 sélections, 4 buts), passé par Lorient, Strasbourg où il a été champion de National (3e div.) en 2016, Tours (L2) puis Nîmes, a vraiment pris ses marques.

De bon augure avant d’affronter Olexandriya en espĂ©rant s’appuyer sur la confiance qui commence Ă  animer les Verts, invaincus depuis le 29 septembre, pour gagner en efficacitĂ© offensive.

“C’est ce qui nous manque”, admet-il.