Ligue des nations: le tirage “aurait pu être pire, sur le papier” selon Deschamps

Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps échange avec Kylian Mbappé lors de la finale de la Ligue des nations à Milan, le 10 octobre 2021
/ © 2021 AFP

Le tirage au sort de la Ligue des nations “aurait pu être pire, sur le papier” pour l’équipe de France, opposée à partir de juin au Danemark, à la Croatie et à l’Autriche, a réagi le sélectionneur Didier Deschamps jeudi.

“J’ai beaucoup de respect pour toutes les nations dont celles-ci”, a expliqué le technicien à quelques médias dont l’AFP, réunis à Nice d’où Deschamps a suivi le tirage effectué à distance par l’UEFA.

“Au-delà de cela, ça nous permet d’avoir des adversaires avec des profils différents. Et ça, en vue de la Coupe du monde, c’est intéressant”, a-t-il ajouté.

Le sélectionneur a confirmé que cette troisième édition de la Ligue des nations sera dédiée à la préparation du Mondial (21 novembre18 décembre), avec ses dates programmées en juin (quatre matches) et septembre (deux matches).

“De par la situation, avec l’impossibilité d’avoir de préparation ni de matches amicaux avant le Mondial, ces six matches-là nous serviront de préparation”, a-t-il affirmé depuis le district de la Côte-d’Azur.

Les Bleus abordent l’épreuve comme tenants du titre, ce qui “fera partie de l’histoire”.

“On est tenant du titre mais c’est une nouvelle édition qui repart dans une année différente, ce qui modifie un peu la donne et les objectifs”, a conclu “DD”. “Même si quand on est la France, on veut se qualifier pour le Final 4”.