Le gardien de Lyon Anthony Lopes reconforté par ses coéquipiers après sa grosse erreur contre Benfica, le 23 octobre 2019 à Lisbonne
/ © 2019 AFP

Occasion manquĂ©e ! L’Olympique lyonnais a Ă©tĂ© dĂ©fait sur la pelouse du Benfica Lisbonne (2-1) et a perdu l’opportunitĂ© de garder son siège de leader au sein du groupe G, mercredi lors de la 3e journĂ©e de la Ligue des champions.

Avec ce rĂ©sultat, l’OL a connu sa première dĂ©faite europĂ©enne de la saison et laissĂ© les Allemands du RB Leipzig prendre la tĂŞte de la poule avec 6 points après leur victoire sur le le ZĂ©nith Saint-PĂ©tersbourg (2-1) relĂ©guant les Lyonnais au troisième rang, Ă  deux longueurs. Le mĂŞme total que les Russes, alors que le Benfica reste Ă  l’affut avec 3 points.

Avec un seul succès lors des 10 dernières rencontres, Lyon n’a pas trouvĂ© la bouffĂ©e d’oxygène que l’entraĂ®neur Rudi Garcia rĂ©clamait pour cette rencontre de Ligue des Champions.

Et malgrĂ© les avertissements de Garcia avant sa deuxième rencontre sur le banc de l’OL, qui se mĂ©fiait de l’entame de match, les Lyonnais ont Ă©tĂ© cueillis d’entrĂ©e par un but de Rafa Silva, tout juste revenu d’une blessure aux adducteurs (4e).

Peinant Ă  se dĂ©gager, la dĂ©fense de l’OL a vu Franco Cervi intercepter un ballon Ă  l’entrĂ©e de la surface avant de servir sur un plateau Rafa Silva, l’international portugais vainqueur de l’Euro-2016 ne se faisant pas prier pour dĂ©cocher un tir croisĂ© imparable pour son compatriote Anthony Lopes.

Les Lyonnais ont su revenir grâce Ă  un but de Memphis Depay, de retour dans le onze, qui a profitĂ© d’un bon centre de LĂ©o Dubois dans la surface portugaise pour ajuster le portier grec du Benfica Odisseas Vlachodimos (70).

Relance incompréhensible

NĂ©anmoins, tous ces efforts ont Ă©tĂ© anhilĂ©s par une erreur d’Anthony Lopes, avec une relance Ă  la main incomprĂ©hensible du portier lyonnais en direction du milieu de terrain, directement interceptĂ©e par Pizzi qui a tirĂ© dans le but vide (85e).

Avant cela, les Lyonnais avaient la maîtrise du ballon mais éprouvaient des difficultés à se montrer dangereux.

Il a fallu attendre une ouverture de Martin Terrier vers Maxwel Cornet par-dessus la dĂ©fense lisboète pour voir la première vĂ©ritable occasion lyonnaise, mais Grimaldo est revenu Ă  toute vitesse pour contrer in extremis la frappe de l’international ivoirien (29e).

Jusqu’Ă  la pause, Lyon a gardĂ© le commandement des opĂ©rations mais manquait de tranchant pour mettre en difficultĂ© le Benfica Lisbonne, s’exposant dangereusement aux contres portugais, Ă  l’image d’une sortie parfaite d’Anthony Lopes dans les pieds de Gedson Fernandes, isolĂ© dans la surface lyonnaise (43e).

Au retour des vestiaires, les hommes du Rudi Garcia ont gardĂ© les mĂŞmes ingrĂ©dients, cette fois en s’approchant davantage des buts portugais.

Et après avoir touchĂ© la barre transversale Ă  la suite d’une frappe de Cornet dĂ©viĂ©e par Ferro (64e), Memphis Depay a cru offrir le point du match nul.

C’Ă©tait sans compter sur le manque de concentration d’Anthony Lopes, qui ne gardera certainement pas un bon souvenir de son retour au Portugal, le vainqueur de l’Euro-2016 plombant avec son erreur le temps fort de son Ă©quipe et peut-ĂŞtre son destin au sein du groupe G.

De son côté, le Benfica Lisbonne a maintenu son invincibilité à domicile face aux équipes françaises en compétitions européennes, avec un 15e match sans défaite.