Les attaquants de Liverpool Sadio Mané et Mohamed Salah se congratulent après un but contre Genk, le 23 octobre 2019 à Genk
/ © 2019 AFP

Liverpool, remanié et parfois bousculé en première période, a pris le dessus sur Genk (4-1), mercredi pour la 3e journée du groupe E de la Ligue des Champions.

Avec ce succès, les Anglais ont pris 6 points en 3 matches et sont deuxième à une longueur de Naples, vainqueur à Salzbourg (3-2). Genk ferme la marche du groupe avec 1 unité.

C’est la saison des fin de sĂ©rie pour les Reds.

Après ne pas avoir gagné en championnat pour la première fois depuis 17 matches à Manchester United, dimanche (1-1), Liverpool a gagné un match de poule en Ligue des Champions pour la première fois depuis 2 ans.

Le dernier remontait au 17 octobre 2017 avec une rouste infligée à Maribor (0-7).

Cela ne représentait certes que 5 matches, donc deux contre Naples et un contre le Paris SG, mais ne pas gagner chez les Belges, plus faible équipe du groupe, aurait fait tâche pour le tenant du titre.

Jürgen Klopp avait choisi de faire souffler un peu quelques cadres ou de les ménager, comme le latéral Trent Alexander-Arnold resté à Liverpool pour soigner un virus et le stoppeur Joël Matip son genou, alors que Georginio Wijnaldum débutait sur le banc.

C’est d’ailleurs le remplaçant de ce dernier, Alex Oxlade-Chamberlain qui, de deux frappes de loin, dont un extĂ©rieur du droit sous la barre, a mis les Reds dans le sens de la victoire (2e, 57e).

Le troisième but est, lui, l’incarnation mĂŞme du jeu tout en combinaison rapide du trio offensif, avec un triangle Firmino-Salah-ManĂ© qui permet au SĂ©nĂ©galais de piquer le ballon au-dessus du gardien (3-0, 77e), alors qu’Ă  trois minutes du terme, Salah a fait parler son jeu de corps pour s’offrir le 4e (4-0, 87e).

Un rĂ©sultat un peu sĂ©vère pour Genk qui n’a jamais fermĂ© le jeu et s’est vu refuser un but Ă  la 26e, d’une tĂŞte pleine de dĂ©termination d’Ally Samatta pour un hors-jeu minimaliste au dĂ©but de l’action de Junya Ito qui a fait passer une soirĂ©e très inconfortable au flanc gauche de la dĂ©fense de Liverpool.

Stephen Odey, en pivot, finira par sauver l’honneur des Belges sept minutes après son entrĂ©e en jeu (4-1, 88e).

Le match retour dans deux semaines à Anfield devrait permettre à Liverpool de faire un pas décisif dans la course à la qualification pour les huitièmes de finale.