Les joueurs de Barcelone se congratulent après le but de Lionel Messi contre le Slavia, le 23 octobre 2019 à Prague
/ © 2019 AFP

Un adversaire tchèque pas si facile. Le FC Barcelone a eu besoin des coups de génie de Messi et ter Stegen pour battre difficilement le Slavia Prague (2-1) mercredi et grimper seul en tête de son groupe en Ligue des champions.

Un but d’entrĂ©e de jeu de Messi (3e) et un contre son camp d’Olayinka (56e) permettent aux Blaugranas de prendre trois points d’avance sur le Borussia Dortmund, battu par l’Inter Ă  Milan, dans le groupe F.

Dans cette première confrontation entre les Blaugranas, prĂ©tendants Ă  la Coupe aux grandes oreilles, et l’Ă©quipe a priori la plus faible du groupe, on aurait pu s’attendre Ă  une dĂ©monstration des Catalans et un score-fleuve. Que nenni!

Ce sont bien les Tchèques, dominateurs en première pĂ©riode, qui ont tentĂ© (24 Ă  13) et cadrĂ© (9 Ă  7) le plus de frappes. Et ils auraient pu accrocher les Catalans Ă  la faveur d’une fin de match d’attaque-dĂ©fense dĂ©bridĂ©e.

Car malgrĂ© l’ouverture du score très tĂ´t par Messi, qui a rĂ©cupĂ©rĂ© un ballon au milieu de terrain et l’a expĂ©diĂ© au fond après une combinaison avec Arthur Melo, le Barça a connu un long passage Ă  vide, ne conservant son avance que grâce Ă  son gardien Marc-AndrĂ© ter Stegen.

De la jambe sur un tir de Jaroslav Zeleny Ă  bout portant (20e), au rĂ©flexe pour contrer Lukas Masopust (35e), du bout des doigts pour dĂ©vier une superbe frappe de Peter Olayinka (36e), l’Allemand a plusieurs fois sauvĂ© les meubles.

Jusqu’Ă  l’Ă©galisation de Jan Boril (50e). Le dĂ©fenseur tchèque a trompĂ© la dĂ©fense barcelonaise, bien servi Ă  l’entrĂ©e de la surface par Lukas Masopust.

Il aura fallu une erreur dĂ©fensive de Peter Olayinka, l’avant-centre de Prague, pour offrir les trois points au Barça. Sur un coup franc, le NigĂ©rian n’est pas parvenu Ă  dĂ©gager le ballon, et a trompĂ© son gardien (56e) en dĂ©viant de la poitrine dans ses filets un tir de renard de Luis Suarez dans un angle fermĂ©.

But amer pour l’Uruguayen, qui croyait avoir mis fin Ă  sa disette de quatre ans Ă  l’extĂ©rieur en C1… et devra encore patienter pour rouvrir son compteur loin du Camp Nou.

Peut-ĂŞtre se vengera-t-il au match retour contre le Slavia le 5 novembre?