Ligue 2: Toulouse, une autre chance au barrage

Le défenseur français de Toulouse Jean-Philippe Célestin (d) se bat pour le ballon avec l’attaquant français de Rumilly Vallieres Ashley Moke Njedi (g) lors du match de quart de finale de Coupe de France le 20 avril 2021 à Annecy
/ © 2021 AFP

Toulouse tentera vendredi de s’accrocher à sa deuxième chance de remontée immédiate dans l’élite en recevant Grenoble dans un pré-barrage de Ligue 2 dont le vainqueur s’offrira une double confrontation décisive, la semaine prochaine, face au 18e de Ligue 1.

Plus gros budget de deuxième division (27 millions d’euros selon plusieurs sources) et candidat autoproclamé à la L1, le “Téfécé” n’a pu faire mieux que troisième de L2, derrière Troyes et Clermont, tous deux promus le week-end dernier à l’issue d’une lutte palpitante en haut du classement.

“Les barrages, c’est un autre accès (à la L1) et on va jouer le coup à fond. Mes joueurs donnent tout, ils ne trichent pas, et on mérite de remonter”, a depuis déclaré l’entraîneur toulousain Patrice Garande, arrivé l’été dernier dans les valises du président Damien Comolli, l’homme de confiance du fond d’investissement américain Red Bird Capital, nouveau propriétaire du club depuis juin 2020.

Pour retrouver l’élite, un an après l’avoir quittée par la petite porte (trois victoires en 28 matches), Toulouse devra donc d’abord se défaire de Grenoble, quatrième de la saison et vainqueur mardi du Paris FC (2-0) lors d’un premier play-off.

“Tout se passera bien”

Battus en tout début de saison dans l’Isère (5-3) alors que leur effectif n’était pas encore au complet, les Toulousains se sont imposés au retour (2-0) début janvier.

“On prépare cette rencontre en s’occupant de nous uniquement. La priorité a été de retrouver de la fraîcheur. Je sens mes joueurs heureux, impatients de disputer ce match. Ils sont à fond dans l’objectif”, a affirmé Garande mercredi en conférence de presse.

“Nous avons à nouveau notre destin entre nos mains et si on se concentre d’abord sur notre jeu, tout se passera bien”, a insisté de son côté le milieu de terrain belge Brecht Dejaegere.

Pour forcer le barrage et retrouver le 18e de L1, dont l’identité sera connue dimanche soir à l’issue de la dernière journée, le TFC s’appuiera sur son 3-5-2 résolument offensif et les fulgurances de sa pépite Amine Adli (21 ans), récemment élu meilleur joueur de L2 (8 buts, 7 passes).

Avec l’attaque la plus prolifique de deuxième division (71 buts en 38 matches) et une invincibilité au Stadium qui dure depuis plus de six mois, les Toulousains partiront avec la faveur des pronostics face à des Grenoblois tombés quatre fois cette saison lors de leurs quatre déplacements face aux autres membres du top 5.