Ligue 2: Toulouse prend seul la tête, Nîmes nouveau dauphin

Toulouse a pris seul les rênes de la Ligue 2 samedi, grâce à sa victoire face à Dijon (4-2), profitant du report du match entre le Paris FC, précédent leader, et Ajaccio.
/ © 2021 AFP

Un nouveau duo mène la danse en Ligue 2: Nîmes est dauphin grâce à sa victoire à Dunkerque (2-0) samedi soir lors de la 5e journée, deux longueurs derrière Toulouse, qui avait pris seul la tête dans l’après-midi.

Profitant du report du match entre le Paris FC et Ajaccio à cause de cas de Covid-19 dans l’effectif corse, le Téfécé est désormais seul leader du championnat, grâce à sa victoire sur le terrain de Dijon (4-2).

Un peu plus tard, Nîmes s’est sorti du piège tendu par Dunkerque, et n’est qu’à deux points des Toulousains. Les Nîmois ont pu compter sur leur ailier gauche suédois Niclas Eliasson, qui a délicatement glissé le ballon dans la course de son compère de l’aile droite Yassine Benrahou (70e) pour l’ouverture du score, avant de doubler la mise en fin de match (90+4).

L’autre bonne opération de la journée a été effectuée par Caen, qui s’est défait de Nancy (1-0), et est dorénavant 5e à un point de la troisième place, occupée par Paris. Les Normands peuvent remercier leur gardien Rémy Riou, auteur d’une parade cruciale dans le temps additionnel (90+3).

Mercredi, ils auront même l’occasion de prendre la deuxième place s’ils l’emportent face à Ajaccio, lors du match en retard de la 4e journée.

La joie des Caennais a contrasté avec la détresse des Nancéiens, derniers du championnat avec un seul point, qui sont allés discuter avec leur supporteurs après le coup de sifflet final.

Tenu en échec par Amiens au Stade de la Licorne (0-0), Sochaux chute du podium (4e). Le carton rouge infligé à la 67e minute au milieu de terrain amiénois Emmanuel Lomotey aurait pu être le tournant du match en faveur des Sochaliens, mais leur supériorité numérique n’a duré que 9 minutes, avant que Joseph Lopy ne soit également exclu (76e).

Dans les autres matches, Rodez a réussi le carton de la soirée à Valenciennes (4-1). Si l’homme du match est sans doute Lucas Buades, auteur d’un doublé (27e, 47e), c’est Clément Despres qui lui a volé la vedette, auteur du plus beau but du multiplex, d’une reprise de volée qui a frappé la transversale avant de rentrer, sur un centre de Florian David.

Vainqueurs à domicile respectivement de Bastia et Quevilly-Rouen sur le même score (2-0), Pau et Grenoble se donnent de l’air au classement. Les Grenoblois quittent la dernière place et sont désormais 16e, alors que les Palois sont 9e, juste derrière Le Havre (7e) qui a battu Niort (2-1).