Ligue 2: Toulouse bat Dijon et prend seul la tête

Toulouse a pris seul les rênes de la Ligue 2 samedi, grâce à sa victoire face à Dijon (4-2), profitant du report du match entre le Paris FC, précédent leader, et Ajaccio.
/ © 2021 AFP

Toulouse a pris seul les rênes de la Ligue 2 samedi, grâce à sa victoire face à Dijon (4-2), profitant du report du match entre le Paris FC, précédent leader, et Ajaccio.

Avec 4 victoires et 1 match nul, les Toulousains affirment un peu plus leur ambition d’accéder à la Ligue 1, après avoir touché du doigt l’élite l’an passé, seulement battus par Nantes en barrage.

Le match était pourtant mal embarqué pour le Téfécé, brouillon en première période, malgré une envie indéniable. Les Violets ont même concédé l’ouverture du score, à la demi-heure de jeu, sur une frappe croisée de l’avant-centre Aurélien Scheidler (30e).

Contrariés, les Toulousains ont réagi dans la foulée par leur recrue japonaise Ado Onaiwu (36e), tout heureux de voir le ballon lui revenir dans la surface après un corner mal dégagé par la défense dijonnaise.

La rencontre a basculé à la mi-temps, quand l’enfant du club Nathan Ngoumou est entré en jeu à la place de Mamady Bangré.

Au club depuis ses 5 ans, l’attaquant a été le facteur x de son équipe. Idéalement lancé en profondeur, Ngoumou a d’abord permis à son équipe de prendre le score en marquant d’une frappe croisée.

Puis le jeune toulousain (21 ans) a récidivé à la 62e minute : à l’issue d’une superbe chevauchée entamée dans le rond central, et deux joueurs battus à la course, il a trompé une seconde fois Baptiste Reynet.

Les deux équipes ont ensuite marqué sur penalty, sans incidence sur le résultat.

Au contraire de Toulouse, Dijon poursuit sa spirale négative et s’enlise dans les profondeurs du classement (18e). Annoncé sur la sellette avant le match, son entraîneur David Linarès voit la pression s’accentuer sur ses épaules.