Ligue 2: Orléans va saisir le Conseil d’Etat (président)

Le président de l’US Orléans Philippe Boutron avant une rencontre de National disputée entre Fréjus-Saint-Raphaël et son club, le 11 avril 2014 au stade Pourcin à Fréjus.
/ © 2020 AFP

Le club de football d’Orléans, dernier de Ligue 2 à l’issue d’une saison stoppée par le coronavirus, devait saisir jeudi après-midi le Conseil d’État pour contester sa relégation à l’échelon inférieur, a-t-on appris auprès de son président.

“Ça va être fait cet après-midi”, a déclaré à l’AFP le président de l’US Orléans, Philippe Boutron, questionné sur la possibilité d’introduire un recours devant la plus haute cour administrative.

“Le Mans va aussi déposer le sien”, a-t-il ajouté à propos du 19e de L2 qui, comme Orléans, a été débouté la semaine dernière par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Une conciliation avait été demandée par les deux clubs opposés à la décision de la Fédération Française de Football (FFF) de rejeter une Ligue 2 à 22 clubs la saison prochaine, contre 20 actuellement.

Contacté, Le Mans a souhaité faire connaître sa position un peu plus tard dans la journée.

Une Ligue 2 à 22 équipes aurait permis de repêcher les deux clubs, relégués en National.

La Ligue de football professionnel (LFP) avait accepté ce principe mais la Fédération a mis son véto, au motif que cela donnerait des arguments à tous les clubs amateurs notamment, qui ont engagé des recours contre leur propre relégation, à tous les échelons.