Ligue 1: vainqueur de Lorient, Lyon met la pression sur Monaco

Le milieu de terrain de Lyon, Houssem Aouar (d), est félicité par ses coéquipiers après avoir ouvert le score contre Lorient, lors de leur match de L1, le 8 mai 2021 au Groupama Stadium à Décines-Charpieu
/ © 2021 AFP

Lyon a peiné avant de s’imposer largement aux dépens de Lorient (4-1) samedi au Groupama stadium lors de la 36e journée de Ligue 1 pour remonter sur le podium et mettre la pression dans la course à la Ligue des Champions sur Monaco.

L’OL occupe la 3e place du classement avec deux longueurs d’avance sur les Monégasques (4es), qui joue dimanche à Reims et que les Lyonnais avaient battus dimanche (3-2) au stade Louis II (3-2).

Avec cette défaite, les Merlus (17es), qui n’ont gagné aucun match à l’extérieur en 2021, ne comptent plus qu’un point d’avance sur Nantes (18e et barragiste) qui a gagné contre Bordeaux (3-0) plus tôt dans l’après-midi.

Dans l’obligation de l’emporter afin de croire encore en ses chances de disputer la C1 la saison prochaine en terminant sur le podium, l’OL s’est présenté devant Lorient avec une équipe affaiblie par les suspensions de Memphis Depay, Marcelo, Maxence Caqueret tandis que Jason Denayer était blessé, stigmates du déplacement à Monaco.

En revanche, l’Italien Mattia De Sciglio, au sujet duquel l’Olympique lyonnais a fait appel au CNOSF pour contester le carton rouge reçu après les incidents post-match en Principauté, a vu sa suspension suspendue. Il a été titularisé comme défenseur central aux côtés du jeune Sinaly Diomandé.

Ces absences n’expliquent en tout cas pas la très mauvaise première période de l’OL, qui a de nouveau livré un demi-match, incapable d’imprimer du rythme avant la mi-temps, face à une équipe de Lorient bien organisée mais inoffensive.

Buteur décisif à Monaco, le jeune (17 ans) Rayan Cherki a été dangereux d’entrée avec une reprise de la tête au dessus (1re) mais il a fallu attendre la 40e minute pour voir le gardien Paul Nardi s’employer coup sur coup, deux fois devant Tino Kadewere avant que Laurent Abergel ne détourne l’ultime tir de Cherki.

Doublé de Guimaraes

Finalement, l’OL a fait la différence après la mi-temps, avec une performance de bien meilleure facture.

Houssem Aouar, très discret jusqu’alors, a été dangereux sur un centre que personne n’a repris (52e) avant d’ouvrir la marque de près à la suite d’une passe de Cherki (54e).

Paqueta a ensuite porté le score à 2-0 après une action de Karl Toko Ekambi (65e) avant un doublé de Bruno Guimaraes.

Il a d’abord marqué sur penalty, accordé pour une faute commise sur lui-même par Fabien Lemoine, sur sa deuxième tentative, Nardi étant devant sa ligne lors de la première (70e).

Il a ensuite aggravé le score après un une-deux avec Islam Slimani, entré à la mi-temps à la place de Kadewere, inexistant (77).

En fin de partie, Thomas Monconduit a réduit l’écart d’un tir dans la lucarne (4-1, 83e). Il aurait pu ajouter un second but dans le temps additionnel d’une reprise de la tête (90+1).

En première période, le Lorientais Yoane Wissa a manqué l’opportunité de donner l’avantage à son équipe en envoyant le ballon au-dessus après son face à face avec Anthony Lopes (22).