Ligue 1: un OL de fête pour passer la trêve en tête

L’attaquant lyonnais Karl Toko Ekambi vient d’ouvrir le score face au FC Nantes à Décines, le 23 décembre 2020
/ © 2020 AFP

Lyon passera les fêtes en tête de Ligue 1 après son festival offensif face à Nantes, battu 3 à 0 mercredi à Décines, qui lui permet de ravir d’un rien son costume de leader à Lille.

L’Olympique lyonnais, après un début de championnat hésitant, devance finalement le Losc à la différence de buts +20 contre +19 pour 36 points chacun.

Une première place qu’il doit à sa constance ces dernières semaines: Lyon n’a perdu aucune de ses quatorze dernières rencontres et ne compte même qu’une seule défaite cette saison (à Montpellier, 2-1).

De son côté, Nantes, sur une série de huit matches sans succès, descend de la 15e à la 16e place après sa huitième défaite de la saison (6 nuls, 3 victoires) et ne compte plus que trois points d’avance sur le barragiste, Lorient (18e).

Futur entraîneur des Canaris, l’ancien sélectionneur national et entraîneur de Lyon (1988-1993), Raymond Domenech (68 ans) a devant lui un immense chantier pour redonner de la confiance à une équipe sans âme, totalement à la dérive et redresser la barre notamment sur le plan de la défense.

Celle-ci a été étrillée par l’attaque de l’OL, la 2e de la Ligue 1 (34 buts) derrière celle du PSG (39 buts).

Mais Lyon, avec plus de réalisme, aurait dû l’emporter bien plus largement sans la maladresse de Memphis ou la performance du gardien Alban Lafont. C’est selon.

Karl Toko-Ekambi a ouvert la marque d’entrée après une action menée par Houssem Aouar (4) lequel a également initié celle qui a mené au premier but avec Lyon du Brésilien Lucas Paqueta, servi au final par Tino Kadewere (43).

Celui-ci avait auparavant porté le score à 2-0 en reprenant un tir de Paqueta repoussé par Lafont (38).

En seconde période, ce dernier, qui avait aussi détourné une tentative de Memphis Depay en début de partie (7), a clairement évité une sévère déroute à son équipe avec plusieurs interventions décisives devant Memphis encore (50, 54), puis Aouar (52) et Kadewere (70).

Il a également détourné un tir lointain de Thiago Mendes (81) avant que Memphis, qui aura finalement tout raté, servi par Aouar, ne manque encore une très belle occasion (85) et n’échoue encore face à Lafont (90+2).

De leur côté, les Nantais, d’une rare faiblesse, n’ont eu qu’une opportunité de marquer, par le défenseur Jean-Charles Castelletto, avec deux têtes consécutives, arrêtées par Anthony Lopes (63) lequel a été suppléé par Jason Denayer sur la ligne face à Kalifa Coulibaly (90+2).