Ligue 1: Terrier reçu cinq sur cinq à Lyon

Avec cinq buts inscrits sur les cinq dernières journées de championnat, le jeune attaquant lyonnais Martin Terrier capte la lumière dans le sprint final aux places européennes disputé par Lyon, en déplacement vendredi (20H45) à Bordeaux.

“J’ai confiance en lui car je pense qu’il peut devenir un grand attaquant”, avait dit de lui en janvier son entraîneur Bruno Genesio, conscient que le talent intermittent affiché par l’ex-Strasbourgeois pouvait encore mieux s’exprimer.

“Il doit avoir autant confiance en lui que moi. Il doit croire davantage en ses possibilités, en prendre conscience. Il est très intelligent, réfléchi mais doute parfois. Il est très adroit devant le but et doit exploiter son potentiel”, avait encore soutenu le technicien au sujet d’un joueur qui se décrit lui-même comme “réservé et discret”.

A 22 ans, l’international Espoirs arrivé l’été dernier en provenance de Strasbourg, présente le profil de ces joueurs à fort potentiel recherchés par l’OL, qui sait les faire progresser avant de les revendre avec une belle plus-value à la clé.

Avec la promotion des pépites du centre de formation en équipe première, c’est là une composante essentielle du modèle économique de l’entreprise OL dont l’entraîneur Bruno Genesio était l’un des garants.

Terrier, que Lyon avait fait signer dès janvier 2018, avait été transféré pour 11 millions d’euros. Le club rhodanien peut espérer un prix de cession bien plus élevé s’il confirme, au-delà de cette fin de saison, son efficacité.

– Gagner des titres avec Lyon –

En 2017-2018, Terrier n’avait inscrit que quatre buts toutes compétitions confondues, dont trois en Ligue 1.

Il en est à huit cette saison en L1 après avoir marqué contre Angers, le 19 avril (2-1). Un bon chiffre si l’on tient compte du fait qu’il n’a été titulaire que onze fois en 27 participations en championnat, soit un ratio de un but toutes les 138 minutes.

“Avoir côtoyé plusieurs joueurs déjà à Lyon avec les Espoirs a facilité mon intégration”, a expliqué l’attaquant à OLTV.

Curieusement, après avoir marqué le but de la victoire à Rennes (1-0), le 29 mars, il n’avait été que remplaçant face au Stade rennais en demi-finale de la Coupe de France perdue au Groupama Stadium (3-2), le 2 avril.

Et à Barcelone, pour le 8e de finale retour de Ligue des Champions, il avait été envoyé en tribune après avoir été titulaire et proche d’ouvrir la marque à l’aller avec un tir heurtant la barre transversale.

“A gauche, mon rendement est meilleur. Je sens que je suis en train de passer un cap mais il faudrait que je me crée un peu plus d’occasions”, a encore confié l’attaquant, sous contrat jusqu’en 2022, et qui entend rester à Lyon “encore un bon moment pour s’imposer et gagner des titres”.

Gagner à Bordeaux vendredi puis se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions, ce serait déjà un grand pas pour Lyon et son joueur.