Ligue 1: Saint-Etienne s’impose avec maîtrise à Reims et reprend la 4e place

Saint-Etienne s’est imposé avec maîtrise sur la pelouse de Reims (2-0), un concurrent pour les places européennes, et s’est replacé au pied du podium de Ligue 1, dimanche lors de la 33e journée.

Les Verts, qui l’ont emporté grâce à des buts de Rémy Cabella (25e) et Bjorn Engels contre son camp (52e), ont livré une prestation très aboutie et engrangé un succès aussi mérité qu’important.

Les Foréziens ont monopolisé le ballon et proposé un jeu séduisant, tout en empêchant les Rémois de s’exprimer.

Dans la course à la troisième place, synonyme de billet pour les qualifications de la Ligue des champions, l’ASSE, qui vient de prendre 13 points sur 15, ne relâche pas la pression sur Lyon, son éternel rival, qui le devance de trois longueurs.

A cinq journées du terme de la saison, les joueurs de Jean-Louis Gasset se sont rapprochés d’une qualification européenne puisqu’ils comptent respectivement deux et cinq points d’avance sur Marseille et Montpellier dans la lutte pour la Ligue Europa. Et ils bénéficient en plus d’un calendrier plutôt abordable d’ici la fin de l’exercice.

Avec ce revers, Reims a quasiment dit adieu à son rêve européen. Le promu, septième avec 48 points, est en effet relégué à six longueurs de l’OM et de la cinquième place.

Le début de rencontre est très fermé, voire soporifique, et les deux équipes peinent à approcher la surface de réparation adverse.

Alors que l’ASSE monopolise le ballon, c’est Reims qui se procure la première situation dangereuse: sur un bon centre de Thomas Foket, Romain Hamouma intervient in extremis pour gêner Mathieu Cafaro, qui manque sa reprise de volée (21e).

– Efficacité et réussite pour les Verts –

Peu après, les Verts se montrent efficaces et ouvrent le score en profitant de la première erreur du promu champenois. Le gardien Edouard Mendy manque son dégagement, qui atterrit dans les pieds de Wahbi Khazri, lequel place une frappe puissante que le portier ne peut que repousser dans les pieds de Cabella, qui pousse le ballon dans le but vide (0-1, 25e).

Reims, complètement étouffé, parvient tout de même à se procurer une grosse occasion en fin de premier acte: Cafaro déborde côté gauche et centre au point de penalty pour Boulaye Dia, qui ne peut reprendre. Rémi Oudin, en position idéale au second poteau, gâche l’offrande en envoyant sa frappe dans les nuages (41e).

Dès la reprise, les Champenois passent de nouveau tout près de l’égalisation: sur un centre de Xavier Chavalerin, Loïc Perrin dégage de la tête et trouve la barre transversale de son propre but alors que Stéphane Ruffier n’avait pas esquissé le moindre geste (49e).

La réussite bascule encore du côté de Saint-Etienne dans la foulée, avec un but contre son camp du défenseur rémois Engels, qui détourne dans ses filets un tir de Khazri qui n’était pas cadré (0-2, 52e).

Saint-Etienne contrôle la fin du match et garde sa cage inviolée, malgré un sursaut de Reims, qui manque d’efficacité à l’image de Dia (64e) et Arber Zeneli (67e), et de réussite avec deux buts de Pablo Chavarria refusés pour hors-jeu (84e et 88e).