Kylian Mbappe avant le match contre Galatasaray au Parc des Princes en Ligue des champions, mercredi 11 décembre 2019.
Par Alexis HONTANG / © 2019 AFP

Kylian MbappĂ©, toujours Ă  fond sur l’autoroute des records, fait Ă©tape dimanche Ă  Saint-Etienne (21h00). Mais comme pour le Paris SG, sacrĂ© sans jouer champion d’automne en Ligue 1, il doit encore accĂ©lĂ©rer en vue de 2020, oĂą il sera attendu au tournant.

Lors de sa dernière apparition dans le Chaudron, il y a dix mois, l’attaquant champion du monde a inscrit l’un de ses plus beaux buts, une reprise de volĂ©e qui demande des trĂ©sors de coordination et d’agilitĂ©. Depuis, il a continuĂ© d’enchaĂ®ner les coups d’Ă©clat et les rĂ©alisations.

Mercredi, pendant la large victoire contre Galatasaray (5-0) en Ligue des champions, il a marquĂ© pour la 100e fois en club, Ă  seulement 20 ans. Avec 19 buts et 11 passes dĂ©cisives en trente matches disputĂ©s dans la prestigieuse compĂ©tition, l’attaquant prodige est en avance sur les temps de passage de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

“Le meilleur est Ă  venir”, a commentĂ© le prodige sur son compte Twitter.

Ce qu’il vient d’achever n’est pas mal non plus: depuis son retour contre Lille le 22 novembre, il a trouvĂ© les filets Ă  chaque fois, face au Real Madrid (2-2) en C1 ou contre Nantes (1-0) en Championnat, oĂą sa talonnade a dĂ©bloquĂ© une situation compliquĂ©e pour le PSG.

Mais son but splendide n’a pas suffi pour cacher les difficultĂ©s collectives de son Ă©quipe, qui continue de donner le tournis Ă  ses supporters Ă  la manière de Neymar face aux dĂ©fenseurs.

Paris n’a pas encore trouvĂ© son rythme de croisière, entre infirmerie pleine et bonnes performances sans lendemain. Pour “Kyky”, cela se matĂ©rialise par de nouvelles habitudes Ă  prendre, notamment liĂ©es Ă  son temps de jeu.

L’entraĂ®neur Thomas Tuchel l’a dĂ©jĂ  sorti Ă  cinq reprisessoit deux fois de plus que toute la saison passĂ©e

, soucieux de ménager sa star qui a connu plusieurs pépins musculaires ces derniers mois.

le PSG dĂ©jĂ  champion d’automne

“Kylian veut toujours jouer, toujours gagner, toujours marquer. Il a Ă©tĂ© déçu mais il doit l’accepter”, a expliquĂ© samedi l’Allemand, en rĂ©fĂ©rence Ă  l’agacement de l’avant-centre lors de son remplacement samedi dernier Ă  Montpellier (3-1). “Ca pourrait dire qu’il n’est pas facile Ă  gĂ©rer pour moi, mais ce n’est pas comme ça. Il a toujours montrĂ© une rĂ©action après, c’est le plus important.”

Sur la pelouse, MbappĂ© doit aussi se rĂ©adapter au système offensif que Tuchel peaufine encore, sur une aile, seul en pointe ou aux cĂ´tĂ©s d’un autre attaquant. Les progrès entrevus face Ă  Galatasaray au Parc des Princes, oĂą son entente avec Neymar a fait merveille, laissent entrevoir une montĂ©e en puissance.

Chez les Verts de Claude Puel, il sera question pour lui de maintenir cette Ă©tincelle, Ă  l’aube de six prochains mois chargĂ©s.

Huitièmes de finale de la Ligue des champions en fĂ©vrier-mars, puis Euro-2020 avec les Bleus Ă  partir de juin, voire Jeux olympiques de Tokyo durant l’Ă©tĂ©… Sur sa route, le natif de Bondy n’a pas l’intention de prendre une pause.

“Kylian a manifestĂ© l’envie de disputer cette compĂ©tition (les Jeux). Quand il l’a dĂ©clarĂ©, j’ai trouvĂ© cela super bien (…) On est ravi, il peut y avoir des rĂ©ticences, mais pas chez nous”, a expliquĂ© Ă  l’AFP le prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration NoĂ«l Le GraĂ«t.

Dimanche, il pourra cĂ©lĂ©brer le titre de champion d’automne, obtenu la veille suite au match nul de Marseille Ă  Metz (1-1). Un trophĂ©e honorifique, certes, mais dĂ©jĂ  une bonne manière de se projeter vers 2020.