A Geoffroy-Guichard, les défenses ont pris le pas sur les attaques, comme ici le capitaine stéphanois Loïc Perrin qui tacle le Montpelliérain Gaëtan Laborde, le 24 novembre 2019
/ © 2019 AFP

Saint-Etienne et Montpellier se sont sĂ©parĂ©s sur un score de paritĂ© (0-0), dimanche au stade Geoffroy-Guichard, au terme d’un match animĂ© de la 14e journĂ©e de Ligue 1 entre deux formations qui avaient adoptĂ© une organisation similaire, en 3-5-2.

Les Verts, invaincus depuis dix matches toutes compĂ©titions confondues, sont 5es du classement mais jeudi, en Ligue Europa, la victoire, après trois rĂ©sultats nuls, sera impĂ©rative face au club belge de la Gantoise pour entretenir l’espoir d’une qualification pour les 16es de finale.

“C’est un point et on est obligĂ© de s’en satisfaire. Il y aurait pu y avoir un vainqueur mais c’est mieux de rester comme ça. Cela m’aurait frustrĂ© que Montpellier reparte avec plus de points” a constatĂ© l’entraĂ®neur stĂ©phanois, Claude Puel.

En championnat, les StĂ©phanois maintiennent leur deux longueurs d’avance sur le club hĂ©raultais (6e), qui n’a perdu, de son cĂ´tĂ©, aucune de ses cinq dernières rencontres (deux victoires).

L’ASSE, privĂ©e de plusieurs joueurs majeurs comme Mathieu Debuchy, Romain Hamouma, Wahbi Khazri, Gabriel Silva et avec Yann M’Vila sur le banc, a une nouvelle fois misĂ© sur ses jeunes.

Et jusqu’au bout, les Verts ont cherchĂ© Ă  arracher la victoire, Ă  l’image de ce dernier tir tentĂ© par le PĂ©ruvien Miguel Trauco passant de peu Ă  cĂ´tĂ© (90).

L’Ă©quipe stĂ©phanoise peut nourrir toutefois des regrets de ne pas avoir concrĂ©tisĂ© un bon temps fort en fin de première pĂ©riode pour prendre l’avantage.

Les StĂ©phanois ont mĂŞme eu l’occasion d’ouvrir la marque dès la 2e minute par leur fer de lance, Denis Bouanga, dont la tentative est passĂ©e au ras du poteau.

L’ancien NĂ®mois a ensuite Ă©tĂ© dangereux plusieurs fois (28, 31, 45) alors qu’un tir d’Arnaud Nordin a Ă©tĂ© dĂ©tournĂ© sur la barre par le gardien argentin Geronimo Rulli (35).

De son cĂ´tĂ©, Montpellier aurait aussi pu marquer, mais StĂ©phane Ruffier a sauvĂ© son Ă©quipe deux fois devant GaĂ«tan Laborde au prix de deux belles parades (25, 76). Ruffier disputait son 304e match avec Saint-Etienne, battant le record d’Ivan Curkovic, gardien emblĂ©matique des Verts dans les annĂ©es 1970.

Une reprise de la tĂŞte de Vitorino Hilton est aussi passĂ©e de peu Ă  cĂ´tĂ©, Ă  la rĂ©ception d’un corner jouĂ© par Teji Savanier (19).

Les HĂ©raultais auraient aussi pu, peut-ĂŞtre, bĂ©nĂ©ficier d’un penalty pour une faute de TimothĂ©e Kolodziejczak sur Andy Delort (51), une action visionnĂ©e par la vidĂ©o assistance sans consĂ©quence pour l’ASSE.

“Il y avait penalty pour nous”, a soutenu l’entraĂ®neur montpelliĂ©rain, Michel Der Zakarian. “Il n’est pas sifflĂ©. Si c’est pour eux, la dĂ©cision aurait Ă©tĂ© diffĂ©rente. A chaque fois, nous nous faisons avoir. Au niveau de l’arbitrage, les dĂ©cisions ne sont pas Ă©quitables. Tout dĂ©pend oĂą l’on joue. C’est sifflĂ©, pas sifflĂ©”, a-t-il dĂ©plorĂ©.