Ligue 1: Rennes tenu en échec 1-1 par Lens

La fraooe du Ghanéen Kamal Deen Sulemana pour l’ouverture du score de Rennes contre Saint-Etienne en L1 le 8 août 2021 à Rennes
/ © 2021 AFP

Longtemps à la lutte la saison dernière pour la 6e place et dernière place européenne la saison dernière, Rennes et Lens n’ont pas réussi à se départager (1-1) à l’issue d’un match plaisant dimanche lors de la 1ère journée de Ligue 1.

Les Rennais ont mis moins d’un quart d’heure pour trouver la faille grâce à leur nouvel ailier Kaladeen Sulemana, mais ils ont laissé les Lensois revenir cinq minutes plus tard sur une grosse erreur défensive.

Ce nul ne satisfait pas Rennes qui voulait faire le plein pour cette reprise, avant son barrage d’Europa League conférence les 19 et 26 août, vraisemblablement contre les Danois de Rosenborg, vainqueurs jeudi 6-1 du match aller contre les Slovènes de Domzale.

Devant 18.000 supporters enthousiastes, dont plusieurs centaines de Lensois très bruyants, l’international ghanéen Kamaldeen Sulemana, arrivé mi-juillet en provenance du club danois de Nordsjaelland, a réussi son entrée en matière.

Bien trouvé en profondeur par Flavien Tait, l’ailier de 19 ans a marqué d’une superbe frappe enroulée (1-0, 14e).

Malgré l’absence de plusieurs éléments, Lens n’a pas tardé à recoller à la suite d’un excès de confiance du défenseur central Nayef Aguerd face à Simon Banza. L’attaquant nordiste a vu son tir repoussé, mais son capitaine Seko Fofana a fini le travail (1-1, 18e).

Cette égalisation a éteint les Rennais. Plus entreprenant en seconde période, ils n’ont toutefois pas mis en danger le gardien lensois Jean-Louis Leca.

Les Lensois, bien campés dans leur 3-5-2, ont pour leur part procédé en contre. Banza a même été proche de donner l’avantage aux siens sur un centre de Clauss (59e) et un essai de Kakuta a frôlé la lucarne (67e).

Peu avant l’heure de jeu, l’entrée de Jérémy Doku, à la place de Sulemana, a redonné espoir aux supporters rennais.

Mais même avec ce renfort offensif, qui n’avait pas joué les matches de préparation en raison d’une reprise tardive après son bel Euro cet été et d’un souci à une cuisse, les Rennais n’ont pas sur se montrer réellement dangereux. cor-fcc/gf