Le milieu de Dijon Frédéric Sammaritano tire et marque contre Rennes, le 23 novembre 2019 à Dijon
/ © 2019 AFP

Rennes a mené 1-0 à l’heure de jeu à Dijon mais a finalement cédé sur la fin samedi, concédant ainsi sa cinquième défaite de la saison en Ligue 1 (2-1) lors de la 14e journée du championnat.

Dijon s’était montré dangereux en première période avec deux tirs sur la barre transversale, sur un coup franc de Mounir Chouiar (11) et une tentative lointaine de Fouad Chafik (16).

Le gardien rennais Edouard Mendy a également sauvé son équipe devant Romain Amalfitano (23) puis juste avant la mi-temps face à Chouiar (44).

Après une première demi-heure difficile, Rennes a pourtant réussi à se montrer à son avantage.

Ainsi, Adrien Hunou (34), puis Jérémy Morel (41) se sont montrés menaçants pour la défense dijonnaise.

Servi à la limite du hors-jeu par Jérémy Gélin, Raphinha, déjà dangereux à la 57e minute, a ouvert la marque en battant facilement Alfred Gomis du pied gauche (59).

Mais Frédéric Sammaritano, remplaçant au coup d’envoi, a été déterminant dans le succès des Bourguignons.

Il a égalisé malgré un angle fermé après une remise de la tête de Mickaël Alphonse (70), dix minutes après son entrée en jeu.

Et en toute fin de partie, son centre en retrait a été converti en but par Mounir Chouiar (2-1, 82).

Les Rennais pointent désormais au 11e rang, à quatre longueurs de Marseille (3e) alors que les Dijonnais qui avaient déjà battu le Paris Saint-Germain il y a trois semaines sur leur terrain (2-1), sortent de la zone rouge et se portent à la 17e place avec un point d’avance sur Metz (18e, barragiste).

La défaite du club breton, même s’il avait pris l’avantage, paraît logique, faute d’avoir été assez constant dans les efforts.