Ligue 1: Paris souffre à Bordeaux, mais gagne avec ses stars

L’attaquant brésilien du Paris Saint-Germain, Neymar, après son doublé contre Bordeaux, lors de la 13e journée de Ligue 1, le 6 novembre 2021 au Matmut Atlantique Stadium

Par Julie DEMARCY / © 2021 AFP

Sans Lionel Messi et avec un onze remanié, le Paris SG n’a pas rassuré malgré son succès 3-2 à Bordeaux, après avoir mené 3-0 grâce à un doublé de Neymar et un but de Kylian Mbappé, lors de la 13e journée de Ligue 1.

L’hommage avait débuté la veille sur ses réseaux sociaux, il s’est prolongé sur le terrain samedi soir. Très touché par la mort de son amie, la chanteuse brésilienne Marilia Mendonça, tuée dans un accident d’avion vendredi, Neymar lui a offert un doublé.

Et un succès au leader de Ligue 1, efficace à défaut d’être brillant collectivement, qui s’est même fait très peur en fin de rencontre.

Servi par Mbappé, le Brésilien a d’abord trompé Benoît Costil d’une belle frappe du droit (1-0, 26e). Il a alors enlevé son maillot pour dévoiler un message sur son tee-shirt: “Tu seras l’éternelle reine de la souffrance. Repose en paix, MM”, à l’adresse de la chanteuse de 26 ans.

Peu avant la pause, le Brésilien a doublé la mise après une très belle entente avec Mbappé sur lequel il s’est appuyé pour tromper Costil d’une nouvelle frappe du droit rasante (2-0, 43e). Encore ému, il a formé un coeur avec ses doigts à l’adresse de la chanteuse disparue.

Mbappé double passeur décisif

Ses deuxième et troisième buts de la saison, les premiers dans le jeu depuis mai, signent le retour en grâce du “Ney”, déjà très bon lors du succès contre Lille (2-1) et encore intéressant à Leipzig (2-2) mercredi.

Avant ce doublé, le PSG, souvent incapable de ressortir le ballon, a été dominé lors des vingt premières minutes.

Trois jours après le match à Leipzig, Mauricio Pochettino avait choisi de faire tourner en laissant sur le banc Angel Di Maria, Idrissa Gueye, Danilo et Nuno Mendes, pour titulariser Ander Herrera, Juan Bernat, Keylor Navas et surtout le jeune Eric Dina Ebimbe, 20 ans, aligné d’entrée pour la deuxième fois seulement de la saison.

Thilo Kehrer avait pris lui la place de Presnel Kimpembe en défense centrale, en l’absence également d’Abdou Diallo, positif au Covid-19.

Mais la solution est finalement venue des habituelles stars de l’équipe, Neymar en tête donc. Et de Mbappé, en manque de réussite devant le but à l’image de ses trois duels manqués mercredi face au gardien de Leipzig, Peter Gulacsi.

L’international français s’est d’abord mué en passeur décisif pour le Brésilien à Bordeaux. Deux offrandes qui portent à six le nombre de passes décisives de l’attaquant de Bondy, cette saison. Le meilleur de Ligue 1 dans cet exercice avec le Lensois Jonathan Clauss.

Mais le Français a fini par inscrire aussi son sixième but en L1. Sur un contre, Herrera a lancé Georginio Wijnaldum dans le dos de la défense girondine. Le Néerlandais, auteur d’un doublé contre Leipzig, a offert le troisième but à Mbappé (3-0, 62e).

Bordelais déchaînés

Poussés par une très belle ambiance au Matmut Atlantique, les Bordelais se sont souvent heurtés à Navas, à l’image de Yacine Adli dont la frappe enroulée a été détournée en corner par le Costaricien (53e) quand celle d’Alberth Elis (57e) était stoppée sur la ligne par le portier parisien.

Mais l’attaquant hondurien a fini par être récompensé en réduisant la marque (3-1, 79e) sur un centre d’Adli. Les Girondins ont même enflammé la fin de rencontre et Navas a ainsi dû s’employer sur une frappe d’Oudin (81e).

Aux abois, les Parisiens ont fini par encaisser un deuxième but, marqué par le revenant Mbaye Niang (90e+2), arrivé fin septembre de Rennes.

A défaut d’avoir dissipé les doutes, l’équipe de Pochettino a regagné à l’extérieur, en Ligue 1, après sa défaite à Rennes (2-0) et son 0-0 à Marseille. Deux matches lors desquels Paris n’avait inscrit aucun but.

Ce soir, le PSG en a marqué trois, mais en a encore pris deux. Soit 19 buts encaissés toutes compétitions confondues cette saison… “On doit s’améliorer dans sur la solidité défensive. On ne peut pas mener 3-0 et prendre deux buts”, a soufflé Pochettino après la rencontre.