Ligue 1 – Paris SG: Pochettino s’installe jusqu’en 2023


Par Emmanuel BARRANGUET / © 2021 AFP

Une marque de confiance: Mauricio Pochettino a prolongé vendredi son contrat avec le Paris Saint-Germain d’un an, jusqu’en 2023, même s’il n’a pas totalement réussi ses six premiers mois sur le banc.

Arrivé en janvier 2021 après le limogeage de Thomas Tuchel, l’Argentin n’est pas parvenu à remporter la Ligue 1, devancé par Lille, mais il a souvent plaidé la difficulté de prendre une équipe en cours de saison.

En Ligue des champions, il a réussi deux beaux exploits, éliminant deux géants, le FC Barcelone (4-1) et le Bayern Munich (3-2, 0-1) avant de s’incliner en demi-finales contre Manchester City (2-1, 2-0).

Il n’a remporté “que” le Trophée des champions, contre l’OM (2-1) et la Coupe de France, contre Monaco (2-0), ses premiers titres comme entraîneur.

Mais cette fois “Poche” a toute la préparation estivale pour dessiner son équipe à son idée, imposer son jeu, son style, et repartir à la conquête de l’Hexagonal et, surtout, de la Coupe aux grandes oreilles dont rêve le PSG.

“Je suis vraiment très heureux et je le suis aussi pour mon staff”, dit le coach dans un communiqué du club. Il était volontairement resté silencieux quand, une fois la saison terminée, quelques rumeurs avaient évoqué ses envies de départ.

“C’est très important pour nous de sentir le soutien et la confiance du club et nous allons tout faire pour que les supporters soient fiers de nous”, a-t-il ajouté.

“Nous sommes heureux que Mauricio prolonge son aventure au sein de la famille Paris Saint-Germain”, a dit pour sa part le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi. “Avec le leadership de Mauricio, nous sommes enthousiastes et confiants”

Il aimerait conserver Mbappé

Pour lui permettre de bien travailler, le président et le directeur sportif, Leonardo, se sont déjà montrés très actifs sur le mercato.

Le club s’est renforcé avec un nouveau milieu de terrain technique, Georginio Wijnaldum (ex-Liverpool), un des meilleurs défenseurs du monde depuis dix ans, Sergio Ramos (ex-Real Madrid) et Gianluigi Donnarumma (ex-AC Milan), gardien de l’Italie championne d’Europe et élu meilleur joueur de l’Euro.

Ces trois-là sont arrivés libres, et le PSG a dépensé une soixantaine de millions d’euros pour l’arrière ultra-offensif du Maroc Achraf Hakimi (ex-Inter Milan), un joueur tout à fait dans le style qu’affectionne Pochettino.

L’Argentin aimerait bien conserver Kylian Mbappé, mais le champion du monde, en fin de contrat dans un an, n’a lui toujours pas prolongé et le risque qu’il parte au mercato existe.

Poche devra aussi gérer la concurrence entre son très expérimenté gardien, Keylor Navas (34 ans), excellent depuis deux saisons, et l’étoile Donnarumma. Ce devrait être une de ses premières grandes décisions: qui sera titulaire dans le but?

Mais les grands choix se verront plus tard sur le terrain. Pour l’heure, les premiers matches amicaux ont surtout permis aux jeunes du club de se mettre en valeur, les internationaux rentrant de vacances petit à petit.

Ancien capitaine du PSG il y a 20 ans, Pochettino a répété pendant ses six premiers mois qu’il mesurait l’exigence de résultat dans une telle institution. Il a obtenu de la tranquillité sur son contrat et va pouvoir se mettre en quête. “Il partage les valeurs, l’ambition et la vision du club pour l’avenir”, assure Nasser Al-Khelaïfi.