Ligue 1: Nantes prend un point à Brest

Le défenseur brestois Romain Perraud (d) à la lutte avec le milieu de Nantes Abdoulaye Touré, le 23 novembre 2019 à Brest
/ © 2019 AFP

Nantes est allé chercher un point à Brest (1-1), après quatre défaites consécutives en Ligue 1, grâce à un but heureux de Coulibaly, et a mis fin à une série noire qui commençait à devenir inquiétante.

Brest avait l’occasion de passer devant Nantes en remportant ce derby disputé sous un crachin breton de saison, avec plusieurs absents au milieu, face à une charnière centrale nantaise totalement renouvelée pour cause de double suspension (Pallois et Girotto). Mais il reste finalement à la 14e place, alors que Nantes est 6e, même si seulement deux points séparent les deux formations.

Les deux entraîneurs ont fait rentrer des habitués du banc de touche, dont Hianga Mbock, jeune frère de l’internationale brestoise de l’OL féminin. Et la première période a été plutôt équilibrée, entre des Nantais pressant très haut et des Brestois souvent dangereux en contre (62% de possession quand même).

A la pause, Nantes menait 1-0 grâce à un but improbable du très puissant Coulibaly (1m97), marqué de l’arrière de la cuisse alors qu’il tentait une reprise… de la tête, le ballon touchant même le poteau droit de Larsonneur avant de rentrer (31e). La “quintessence de la Ligue des Talents”, a résumé un tweet ironique.

A l’exception d’une jolie frappe de Louza (13e) sur la barre transversale et de deux jolis raids de Simon (6e, 28e) sur la gauche, l’essentiel du jeu avait été produit par les promus, avec pour finir une jolie talonnade de Cardona (37e) sur laquelle Grandsir s’était bien jeté, mais en vain.

Pirates à l’abordage

Les Brestois ont bien entamé la deuxième période, dans le camp nantais, mais Coulibaly, seul et à bout portant, de la tête (55e), a manqué le KO car Larsonneur a réussi à détourner le ballon. Puis les Brestois, plus techniques, ont commencé à prendre le dessus sur des Nantais plus physiques mais souvent maladroits.

Une frappe de Charbonnier, bien servi par Mbock, a fini sur le poteau (64e) et remis le feu aux poudres, puis dans la continuité les Nantais s’en sont sortis par miracle, quand leur capitaine Touré a failli marquer contre son camp (65e).

Les Pirates, à l’abordage, ont enfin été récompensés de leurs efforts quand Cardona, après un joli numéro, a trouvé le cadre sur un tir tendu du gauche, dans un angle fermé (68e): 1-1, une égalisation méritée pour les Brestois dans ce derby privé de supporters nantais par le préfet du Finistère.

Coulibaly a encore raté l’immanquable (74e), sur un centre tendu de Simon, puis Brest a remis un coup de pression. Un tir de Mbock (76e) est passé juste au dessus et Cardona a raté le doublé, dans la surface, quand Lafont est sorti en catastrophe pour lui chiper le ballon (80e).

Les Nantais ont mieux fini, sous l’impulsion de Bamba, entré en jeu à la 82e minute et auteur d’un excellent tir (89e) bien repoussé par Larsonneur. Les hommes de Christian Gourcuff ont donc sauvé un point, et peut-être évité une crise.