Ligue 1: Monaco tenu en échec par Strasbourg voit l’Europe s’éloigner

Le capitaine monégasque Wissam Ben Yedder buteur sur penalty face à Strasbourg au stade Louis II, le 29 novembre 2021
/ © 2021 AFP

Monaco n’est pas parvenu à battre Strasbourg (1-1) dimanche au Stade Louis-II lors de la 15e journée de L1, et a, une nouvelle fois, raté l’occasion de revenir dans le groupe de tête.

Monaco n’y arrive plus en Ligue 1! Après leur belle qualification pour les 8e de finale de Ligue Europa contre la Real Sociedad (2-1) jeudi, les hommes de Niko Kovac sont retombés dans leurs travers contre une équipe de Strasbourg qui a pris ce qu’elle désirait: un point.

Désormais relégué à huit points de Rennes, Monaco commence à voir la place directement qualificative pour la prochaine Ligue des champions s’éloigner dangereusement.

Mais l’équipe de la Principauté vient de prendre trois points en quatre matches (trois nuls et une défaite). C’est bien trop peu pour espérer viser l’Europe.

D’ailleurs, les adversaires des Rouge et Blanc ne craignent plus de venir à Louis-II, où Monaco n’a pris que 12 points sur 24 possibles cette saison.

Si les Monégasques ont longtemps largement dominé la première période, il a fallu en attendre la dernière minute et un penalty de Wissam Ben Yedder pour les voir marquer.

Une inutile faute du capitaine Alexander Djiku sur Kevin Volland a permis à Ben Yedder d’inscrire son quatrième penalty sur ses huit buts en L1 cette saison (1-0, 45e+1).

Auparavant, seule une belle reprise en pivot sur le poteau du capitaine monégasque avait donné des sueurs froides à Matz Sels, le gardien alsacien (9e).

Moins souvent dans le camp azuréen, Ludovic Ajorque et les siens, eux, ont, en revanche, été plus incisifs, notamment par Jeanricner Bellegarde (36e) et Habib Diallo (42e).

D’ailleurs, dès le retour des vestiaires, Ajorque, retenu par le bras par Youssouf Fofana a obtenu le même penalty que Volland et s’est offert un sixième but cette saison (1-1, 48e).

Par la suite, Kovac a eu beau multiplier les changements offensifs, rien n’y a fait. Myron Boadu a même manqué la balle de match (90e+5).

Visiblement émoussés après leur qualification européenne de jeudi, les Monégasques ont une nouvelle fois raté l’occasion de revenir dans le groupe de tête.