Ligue 1: Monaco, sans imagination, concède un nul contre Lorient

L’attaquant monégasque Wissam Ben Yedder, sous la pression du défenseur lorientais Julien Laporte, lors du match à domicile de la 24e journée de Ligue 1, le 13 février 2022 au Stade Louis II
/ © 2022 AFP

Monaco a été incapable de battre le 17e de Ligue 1 Lorient (0-0), dimanche après-midi au Stade Louis-II lors de la 24e journée, et rate une nouvelle occasion de se rapprocher du podium.

Monaco n’est pas donc parvenu à enchaîner une cinquième victoire consécutive à domicile en L1. Et c’est un véritable coup d’arrêt pour Philippe Clement et ses joueurs dans la course au podium.

Avec 37 points, Monaco stagne toujours à la 6e place, en compagnie de Lyon et Rennes, à cinq longueurs de Nice, qui avait pourtant perdu à Lyon (2-0) la veille.

Lorient, pire équipe de la saison à l’extérieur avec 4 points récoltés (4 nuls et aucune victoire) avant ce déplacement, a donc réalisé un exploit. Christophe Pelissier et ses hommes bonifient ainsi leur victoire contre Lens (2-0), la semaine dernière.

La première période monégasque a été insipide. Jean Lucas (4e et 22e) et Wissam Ben Yedder (28e) n’ont jamais réussi à cadrer une frappe, face à une équipe bien repliée mais qui n’a pas défendu trop bas.

Sans parvenir à déstabiliser son adversaire avec des joueurs, à l’image de Caio Henrique ou Sofiane Diop, trop lents dans leurs transmissions, Monaco a logiquement regagné les vestiaires sans avoir pris le moindre avantage.

Après dix minutes aussi poussives après la pause, Philippe Clement s’est enfin décidé à trois changements. Sans faire évoluer son dispositif en 4-1-4-1, Kevin Volland, en grande souffrance depuis le départ de Niko Kovac, Djibril Sidibé, de retour de blessure, et Vanderson, pourtant performant, ont été remplacés, poste pour poste, par Aleksandr Golovin, Ruben Aguilar et Gelson Martins (56e).

La minute suivante, Matthieu Dreyer a effectué une belle parade sur une reprise de Lucas (57e). Il a encore remis ça sur une bonne tête de Ben Yedder (83e). Mais à part ça… Rien.

Monaco a eu beau multiplier les corners face à des Lorientais qui ont défendu beaucoup plus bas en fin de rencontre, l’équipe de Clement a été trop prévisible et trop peu impliquée pour espérer mieux.