Ligue 1: Monaco ne sait plus marquer ni gagner

Monaco, pourtant dominateur en deuxième période, n’est pas parvenu à marquer contre Reims samedi soir lors de la 32e journée de L1 et s’est contenté d’un nul (0-0) qui ne lui garantit pas encore le maintien.

Avant de se déplacer au Parc des Princes dimanche prochain, Monaco et Leonardo Jardim auraient aimé renouer avec la victoire. Surtout qu’ils ont perdu Cesc Fabregas et Stevan Jovetic sur blessure.

Mais, trop peu impliqués en première mi-temps, puis trop maladroits après la pause, les joueurs de la Principauté restent, avec 32 points, 16e avec sept points d’avance sur le 18e et barragiste, Dijon, accroché par Amiens (0-0) la veille.

Sixième, Reims, solide après avoir eu des opportunités en première période, peut continuer de rêver d’Europe. Les hommes de David Guion ont fait preuve de maturité. Avec 48 points, ils demeurent en course pour la Ligue Europa.

Les Rémois peuvent remercier le Monégasque Rony Lopes qui a eu la balle de match en profitant d’un mauvais contrôle du défenseur central belge de Reims, Björn Engels. Mais, seul devant Edouard Mendy, le Portugais a raté son lob en fin de rencontre (79e) .

Face à une formation champenoise en confiance, qui projette une qualification en Ligue Europa, les hommes de Jardim n’ont pas été dépassés.

Même si les deux Rémois Mathieu Cafaro et Rémi Oudin ont su plusieurs fois déstabiliser la défense monégasque en première mi-temps.

L’attaquant de Monaco Stevan Jovetic (d) lors de la réception de Reims le 13 avril 2019

A chaque fois, Danijel Subasic a été très bon, devant Oudin (4e) et surtout Cafaro (8e et 39e). Il a aussi été servi par la chance lorsque la tête de l’avant-centre Boulaye Dia s’est écrasée sur le poteau (40e).

Mais par l’intermédiaire de Gelson Martin et Rony Lopes (6e), les joueurs de la Principauté ont montré qu’ils avaient les moyens de répondre, malgré la sortie rapide de Cesc Fabrégas sur blessure (15e).

Comme souvent, à commencer par Caen (0-1) lors de sa dernière à domicile, Monaco n’est une nouvelle fois pas parvenu à marquer. Un mal récurrent puisqu’il avait fallu attendre les arrêts de jeu pour voir Stevan Jovetic égaliser à Guingamp (1-1).

Le Monténégrin, titulaire en L1 pour la première fois depuis le 20 octobre dernier, a fait preuve de maladresse (26e, 32e, 44e et 70e) samedi, avant de se blesser une nouvelle fois. Au genou gauche, cette fois-ci (84e).

Après une dernière frappe de Gelson repoussée par Mendy (90e+2), les deux équipes ne se départageraient plus.

Depuis le retour aux affaires de Jardim, lors de la 23e journée, le parcours des deux équipes est similaire. En 10 rencontres, elles ont engrangé 17 points chacune. Mais l’une joue l’Europe. Et l’autre, le maintien…