Ligue 1: Monaco domine Metz et s’installe sur le podium

L’attaquant de Monaco Wissam Ben Yedder, auteur d’un doublé contre Metz, le 3 avril 2021 au stade Louis-II
/ © 2021 AFP

Monaco a construit en 2e période une large victoire sur Metz (4-0) en ouverture de la 31e journée de Ligue 1 samedi, en tout début d’après-midi, et avec 62 points s’installe provisoirement sur la 3e marche du podium.

Les Monégasques ont donc réussi leur coup: grâce aux buteurs Cesc Fabregas, Kevin Volland, et à un doublé de Wissam Ben Yedder, ils ont gagné facilement avant que Lyon, désormais 4e, le Paris SG et Lille ne jouent ce même samedi.

Les hommes du président Dmitri Rybolovlev, lancés depuis de longues semaines à la chasse d’une qualification en Ligue des champions, ne peuvent plus se cacher. En 2021, la dynamique du club de la Principauté est d’ailleurs exceptionnelle: 11 victoires, 2 nuls et une seule défaite.

Monaco peut donc croire en des lendemains heureux. Pourtant, ceux qui suivent une période internationale sont souvent compliqués pour les équipes où les internationaux foisonnent. Monaco ne déroge pas à la règle. Sans ses trois internationaux français A et Espoirs (Ben Yedder et Benoît Badiashile sur le banc, Aurélien Tchouameni blessé et suspendu), la première période a été laborieuse.

Excepté une tête de Volland sur le poteau de Marc-Aurèle Caillard (33e) suite à un centre d’Aleksandr Golovin, les hommes de Niko Kovac ont trop ronronné pour surprendre des Messins bien organisés, capables de vite ressortir en contre, notamment en allant chercher dans le dos du latéral Caio Henrique. Tour à tour, Fabien Centonze, Papa Yade et Mamadou Gueye ont été dangereux (28e et 45e).

Doublé de WBY

Les consignes stridentes de Frédéric Antonetti, exhortant ses joueurs à être plus ambitieux, ont même failli porter leurs fruits. Servi par Farid Boulaya, peu en vue jusque là, Gueye a obligé Benjamin Lecomte à un arrêt de grande classe (41e).

Mais, cette saison, Monaco ne donne pas deux fois à ses rivaux l’opportunité de mener. Après avoir raté l’occasion, les Messins ne sont restés en vie que cinq minutes en période.

Jovetic, en contre, s’est offert un face-à-face avec Caillard et, après avoir loupé son piqué, s’est vu offrir un généreux penalty (48e). Déjà buteur en début de saison dans le même exercice contre le Paris SG (3-2), Fabregas a transformé l’essai d’une pichenette du droit plein axe (1-0, 50e).

Parvenus à faire le plus dur, les Monégasques ont très vite enfoncé le clou pour faire le break. Le jeune milieu belge Eliot Matazo, 18 ans, remplaçant de Tchouameni et surnommé Rio par ses coéquipiers, en hommage à Mavuba, a effectué une percée de haut-vol avant de servir Volland. L’Allemand, d’une frappe croisée, ne s’est pas fait prier pour inscrire son 14e but en L1 (2-0, 52e).

Kovac en a profité pour faire tourner. Ben Yedder est entré. Sur une belle passe en profondeur d’Henrique, il a réalisé un enchaînement de haut-niveau pour marquer en force (3-0, 77e). Dix minutes plus tard, il a inscrit son 8e penalty de la saison et son 15e but en L1 (4-0, 87e).