Ligue 1 – Messi fait encore patienter le Paris SG

L’attaquant du Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé, remercie l’attaquant argentin Lionel Messi pour sa passe décisive, après avoir marqué son 2e but à domicile face à Monaco, en clôture de la 18e journée de Ligue 1, le 12 décembre 2021 au Parc des Princes
Par Emmanuel BARRANGUET / © 2021 AFP

Lionel Messi a offert une passe décisive à Kylian Mbappé, lors de Paris Saint-Germain-Monaco (2-0), mais cela reste son seul éclair d’un match encore moyen, dimanche pour la 18e journée de Ligue 1.

Un peu juste pour un septuple Ballon d’Or. Paris a encore gagné, mais la “Pulga” a encore disputé un match dans l’ensemble assez terne.

Certes, il a rendu la politesse à Mbappé en lui adressant pour la première fois de leur vie commune une passe décisive (45e). Le N.7 lui avait servi 4 de ses 6 buts de la saison (5 en Ligue des champions, 1 en L1).

Mais ce n’était pas le geste le plus génial de la carrière de Messi, qui a profité d’une grossière perte de balle de Youssouf Fofana pour décaler ensuite Mbappé, déjà auteur de l’ouverture du score (12e s.p.).

La merveilleuse recrue du PSG tarde toujours à donner sa pleine mesure, malgré son premier butet seulen L1 contre Nantes et trois passes décisives à Saint-Étienne (3-1), trois éclairs dans un match moyen de sa part malgré cette statistique.

Messi n’a sorti que deux bons matches complets, contre City à l’aller et contre Bruges (4-1, un doublé) mercredi.

En l’absence de Neymar, blessé pour encore quelques semaines, le duo Messi-Mbappé avait une nouvelle occasion de se régler, et l’Argentin de peser sur le jeu.

Mais il n’en a pas fait assez, malgré un triangle amorcé avec “Kyky” et Georginio Wijnaldum (4e), ou un une-deux sollicité avec le même Wijnaldum, mais où le Néerlandais n’a pas poursuivi l’action (35e).

La méga-star reste encore loin de son statut, et cela ne suffit toujours pas à étancher la soif des supporters qui, pourtant, ont pour lui les yeux de Chimène.

Il a effleuré le poteau

Le Parc des Princes, amputé du virage Auteuil (suspendu pour abus de fumigènes), le seul à faire du bruit, a pourtant chanté “Meeeessi! Meeeessi!” avant un coup franc bien placé, mais l’Argentin l’a botté nettement au-dessus (38e).

Même air et même résultat en seconde période sur un coup franc tout de même un peu mieux tiré, mais encore au-dessus (65e), pour le dernier match au Parc en 2021.

Il a même raté un contrôle (33e), ce qui reste très rare mais trahit le fait qu’il est encore loin du plein régime, après plus de quatre mois de compétition sous son nouveau maillot.

Ses coéquipiers, en particulier Mbappé, ont pourtant encore beaucoup fait pour le servir dans les meilleurs conditions, mais il manque un coup de rein ou un brin de réussite.

La plus belle illustration est venue de cet appui sur Mbappé où la frappe croisée de Messi a effleuré le poteau (72e). C’est sur ce genre d’action que l’Argentin a mis son plus beau but parisien, contre Manchester City .

La relative impuissance de l’ancien barcelonais est illustrée par cette série de dribbles dans la surface monégasque, avec changement de direction, mais qui a buté sur la muraille rouge et blanche (70e). Il n’a plus la vitesse d’exécution de son apogée.

Messi a cependant réussi une meilleure seconde période que la première, avec cette belle passe dans la course de Marquinhos (67e), signe peut-être que sa meilleure forme physique revient. Et que les beaux jours son devant lui, pour la seconde partie de la saison, où Paris aura besoin de tout son talent.