L’entraĂ®neur de l’OM AndrĂ© Villas-Boas suit le match contre Toulouse en L1, le 24 novembre 2019 Ă  Toulouse
/ © 2019 AFP

Marseille a un rang de dauphin à sécuriser et une quatrième victoire de rang à décrocher, dès vendredi contre Brest (20h45), deux jours avant le déplacement périlleux du Paris SG, leader, à Monaco, dernière équipe à lui avoir contesté le titre.

L’entraĂ®neur de l’OM AndrĂ© Villas-Boas peut afficher un large sourire: avant la 15e journĂ©e de Ligue 1, le Portugais coche de nombreuses cases auprès des supporters.

Il gagnetrois fois de suite en Championnat

, mène l’OM vers les places europĂ©ennes2e, 25 ptset sĂ©duit par sa franchise et son management, Ă  l’image de l’utilisation du Serbe Nemanja Radonjic, enfin buteur après 16 mois au club, la semaine dernière.

“La complicitĂ© qui existe entre nous et les victoires qui s’enchaĂ®nent, cela renforce la confiance du groupe”, s’est satisfait le technicien, Ă©voquant “une opportunitĂ© de creuser l’écart avant la trĂŞve”.

Contre Brest (13e, 18 pts), qui n’a plus gagnĂ© depuis le 19 octobre, les Olympiens ont l’occasion de creuser l’Ă©cart sur le troisième, Angers (24 pts), en dĂ©placement samedi Ă  Nice (20h00). D’autant que les Angevins seront reçus au VĂ©lodrome dès mardi.

Pour Paris, en tĂŞte avec 33 points, il y a embouteillage en attaque entre les “cinq fantastiques”, en premier lieu Neymar et Edinson Cavani, tous deux remplaçants au stade Santiago Bernabeu de Madrid mardi en C1 contre le Real (2-2).

Sur le terrain de Monaco dimanche (21h00), il y aura donc encore des choix Ă  faire, concernant l’attaquant uruguayen qui n’a pas Ă©tĂ© titularisĂ© depuis le dĂ©placement Ă  Brest le 9 novembre notamment. Kylian MbappĂ© retrouvera lui son ancien club, qui n’a plus battu Paris depuis aoĂ»t 2016… lorsque le jeune Français jouait pour l’ASM, l’annĂ©e du titre monĂ©gasque.

Entre temps, Lyon et Rudi Garcia auront eu Ă  rĂ©agir après la dĂ©route de mercredi en Russie contre le Zenit Saint-PĂ©tersbourg (2-0) en Ligue des champions. Samedi (17h30) sur le terrain de Strasbourg (12e, 18 pts), les Lyonnais (9es, 19 pts) devront afficher un bien meilleur visage s’ils espèrent s’ancrer dans la première partie de tableau.

Enfin, Rennes (11e, 18 pts) et Saint-Etienne (5e, 22 pts), essoufflĂ©s par la Ligue Europa de jeudi, se retrouvent dimanche en Bretagne (17h00), avec dans le viseur des StĂ©phanois un 7e match sans dĂ©faite depuis l’arrivĂ©e de l’entraĂ®neur Claude Puel.

Le programme

Vendredi 29 novembre

(20h45) MarseilleBrest

Samedi 30 novembre

(17h30) StrasbourgLyon

(20h00) MontpellierAmiens

NiceAngers

NîmesMetz

ReimsBordeaux

LilleDijon

Dimanche 1er décembre

(15h00) NantesToulouse

(17h00) RennesSaint-Etienne

(21h00) MonacoParis SG