L’entraĂ®neur de Lyon Rudi Garcia lors du match contre Metz, le 26 octobre 2019 Ă  DĂ©cines-Charpieu
Par Francois-Jean TIXIER / © 2019 AFP

Lyon a mis fin Ă  une sĂ©rie de huit matches consĂ©cutifs sans succès en championnat en s’imposant, enfin, samedi aux dĂ©pens de Metz, au terme d’un match mĂ©diocre de la 11e journĂ©e de Ligue 1: son nouvel entraĂ®neur Rudi Garcia, qui ne visait que la victoire, s’en satisfera.

L’OL, qui n’avait plus marquĂ© en L1 depuis trois journĂ©es, et avait Ă©tĂ© battu mercredi en Ligue des Champions Ă  Lisbonne par Benfica (2-1), se donne un peu d’air en remontant de la 17e Ă  la 12e place (13 points) pendant que les Messins redescendent au 19e rang, en position de relĂ©gable.

Memphis Depay, nommĂ© capitaine samedi, a Ă©tĂ© l’un des principaux artisans de la victoire lyonnaise en ouvrant la marque Ă  la conclusion d’une action individuelle (28) avant d’obtenir un penalty très gĂ©nĂ©reux

-et non invalidĂ© par l’assistance vidĂ©o-

finalement transformé par Moussa Dembélé (32).

Ce dernier, qui a inscrit son septième but en dix matches de Ligue 1 cette saison, aurait mĂŞme pu porter le score Ă  3-0 avec une reprise acrobatique Ă  la rĂ©ception d’un centre de LĂ©o Dubois en dĂ©but de seconde pĂ©riode (50).

Memphis, plutĂ´t actif, sur une tentative contrĂ©e (50), et Houssem Aouar dont le tir a Ă©tĂ© dĂ©tournĂ© par le gardien Alexandre Oukidja (57), lequel s’est aussi interposĂ© devant Lucas Tousart (59), ont Ă©tĂ© dangereux Ă  leur tour.

Comme Dembélé qui a échoué sur le portier messin (72).

la “mĂ©ritocratie” selon Garcia

Pour le reste, la performance de l’OL a Ă©tĂ© assez terne, surtout en première pĂ©riode, malgrĂ© l’apport de sang frais annoncĂ© par l’entraĂ®neur Rudi Garcia.

Celui-ci a relancé Jeff Reine-Adelaïde en milieu de terrain dans une organisation en 4-4-2, après quatre matches de suite disputés comme remplaçant.

L’ancien Angevin a ainsi pris la place du Burkinabè Bertrand TraorĂ©, dĂ©cevant depuis le dĂ©but de saison et qui n’a pas Ă©tĂ© retenu dans le groupe oĂą le jeune Ryan Cherki (16 ans) a de nouveau Ă©tĂ© convoquĂ©, sans jouer.

En confĂ©rence de presse, vendredi, Garcia avait Ă©voquĂ© le terme de “mĂ©ritocratie” pour expliquer son fonctionnement vis-Ă -vis de son groupe.

Le Danois Joachim Andersen a lui aussi retrouvé une place en défense centrale à la place du Brésilien Marcelo.

Avec deux buts d’avance Ă  la mi-temps, Lyon a mieux pris le jeu Ă  son compte en seconde pĂ©riode au cours de laquelle, comme face Ă  Benfica, l’OL a haussĂ© le rythme avec plus de fluiditĂ© dans le jeu collectif, sans trop de percussion nĂ©anmoins.

L’adversaire a toutefois Ă©tĂ© trop inoffensif pour considĂ©rer que la performance soit vraiment probante, mĂŞme si Anthony Lopes, fautif Ă  Lisbonne, a dĂ» ĂŞtre dĂ©cisif samedi devant Habibou Diallo et Farid Boulaya (82, 88).

Lyon jouera le 2 novembre à Toulouse avant de recevoir Benfica en Ligue des champions, le 5 puis ira à Marseille, le 10. Cette série permettra de voir si Lyon est vraiment sur la bonne voie.

Car si l’OL n’a pas pris de but pour la deuxième fois consĂ©cutive en Ligue 1, ce qui n’Ă©tait plus arrivĂ© depuis les victoires contre Monaco (3-0) et Angers (6-0) en ouverture du championnat, il vient aussi d’affronter les deux derniers du classement.