Ligue 1 : Lyon mise sur le Néerlandais Peter Bosz pour se relancer

L’entraîneur néerlandais de Leverkusen, Peter Bosz, avant le quart de finale de la Ligue Europa à domicile contre les Glasgow Rangers, le 6 août 2020
/ © 2021 AFP

Le Néerlandais Peter Bosz a été nommé entraîneur de Lyon où il a signé un contrat de deux ans, a annoncé samedi le club lyonnais, 4e de la dernière Ligue 1 de football.

Agé de 57 ans, Bosz succède à Rudi Garcia (57 ans), en fin de contrat et qui n’a pas été prolongé. Celui-ci ne souhaitait pas non plus continuer à l’OL, dont le premier choix était d’engager Christophe Galtier.

Face au refus de l’entraîneur champion de France avec Lille, l’Olympique lyonnais s’est donc tourné vers Peter Bosz, qui reste pourtant sur deux échecs en Allemagne après s’être fait limoger par le Borussia Dortmund en décembre 2017 et par le Bayer Leverkusen en mars 2021, bien qu’il ait emmené son équipe en finale de la coupe d’Allemagne (2020) et vers une 4e place du championnat allemand qualificative pour la Ligue des Champions (en 2018-2019).

En 34 ans de présidence, Jean-Michel Aulas n’avait encore jamais engagé d’entraîneur licencié au cours de la saison précédant son recrutement.

Avant ces deux expériences en Bundesliga, Bosz a connu une carrière de joueur dans divers clubs néerlandais comme le Vitesse Arnhem, Waalwijk, Feyenoord Rotterdam, ou Breda mais aussi au Japon (United Ichihara) et en Allemagne (Hansa Rostock).

International à huit reprises, il a même porté les couleurs du SC Toulon (1988-1991), ce qui lui vaut de parler français.

En tant qu’entraîneur, Peter Bosz a croisé la route de l’OL au printemps 2017 alors qu’il était à la tête de l’Ajax Amsterdam, l’espace d’une seule saison (2016-2017).

C’était en demi-finale de la Ligue Europa (4-1, 1-3) avant que le club ajacide, qualifié aux dépens de Lyon, ne perde en finale de l’épreuve contre Manchester United (2-0).

Il a par ailleurs dirigé les clubs néerlandais de Graafshap, Heracles Armelo (2004-2006, 2010-2013), Vitesse Arnhem (2013-2015) et israélien du Maccabi Tel Aviv (2016).

Bosz est le troisième entraîneur étranger à diriger l’équipe professionnelle de l’OL après le Serbe Vladimir Kovacevic (novembre 1981-février 1983) et le Brésilien Sylvinho (juillet-octobre 2019), deux expériences malheureuses.

A Lyon, le technicien néerlandais devra relancer une équipe meurtrie après avoir échoué à monter sur le podium de la Ligue 1 après sa défaite à domicile contre Nice (3-2) lors de la 38e et dernière journée de championnat alors que dans le même temps Monaco (3e) était accroché à Lens (0-0).

L’objectif de l’OL était de retrouver la Ligue des Champions mais le club rhodanien devra se contenter de disputer la Ligue Europa tout en cherchant à lutter, de nouveau, pour une place sur le podium du championnat de France afin de retrouver la C1.