Ligue 1: Lyon brille devant Nice et se replace

Les Lyonnais ont surclassé l’OGC Nice à Decines-Charpieu, le 12 février 2022
/ © 2022 AFP

Lyon s’est replacé dans la course au podium après avoir battu Nice (2-0), samedi au terme d’un match de la 24e journée de Ligue 1 totalement maîtrisé par l’OL, dont l’entraîneur Peter Bosz était sous pression.

L’Olympique lyonnais, revenu provisoirement au sixième rang à égalité avec Rennes (5e, 37 points) et à cinq longueurs des Aiglons (3es), doit enchaîner avec un déplacement à Lens et la réception de Lille des adversaires classés derrière lui.

Ces échéances mèneront Lyon à la fin février, moment choisi par son président Jean-Michel Aulas pour faire le point sur la situation sportive avec toujours l’objectif d’atteindre le podium en fin de saison pour retrouver la Ligue des champions.

Pour la première fois cette saison, les Rhodaniens ont livré un match plein et surtout sans se faire reprendre au score.

A l’aller, à Nice, l’OL, qui affichait une belle maîtrise, menait notamment 2-0 avant d’encaisser trois buts dans les dix dernières minutes pour finalement perdre 3-2.

Début d’année positif

Avec cette performance aboutie, ils ont ainsi bien réagi après avoir perdu à Monaco (2-0), sous le feu des critiques, et leur bilan sur 2022 reste ainsi plutôt positif avec une seule défaite pour quatre victoires et un résultat nul face au PSG (1-1).

L’apport des deux recrues hivernales, Romain Faivre, sur l’aile droite, et Tanguy Ndombélé au milieu ainsi que le retour de la CAN, de Karl Toko Ekambi ont apporté une réelle plus value et rééquilibré l’équipe.

Peter Bosz a délaissé son système en 3-4-2-1 pour revenir à 4-2-3-1 où les meilleurs joueurs évoluent à leur poste de prédilection avec notamment Lucas Paquetà meneur de jeu en soutien de l’avant-centre, Moussa Dembélé.

Il avait aussi choisi d’écarter son défenseur central allemand, Jérôme Boateng, dont il avait contribué au recrutement l’été dernier, pour un problème comportemental, semble-t-il.

Après le Brésilien Marcelo en août et dont le contrat a été résilé dernièrement pour qu’il rejoigne Bordeaux, c’est la seconde fois que le technicien néerlandais prend ce type de décision disciplinaire.

Les performances de Boateng ne l’ayant pas rendu indispensable, ce choix n’a finalement pas perturbé sa formation avec Thiago Mendes en défense centrale où il a été associé au jeune Castelo Lukeba.

Ce dernier, encore très solide, a obtenu un penalty d’entrée en poussant Justin Kluivert à commettre une faute de main.

Dembélé a ainsi pu ouvrir la marque (8) après que sa première tentative a été annulée par l’arbitre alors que Paquetà était entré dans la surface de manière illicite.

La maîtrise collective des Lyonnais a été totale et le gardien Walter Benitez a repoussé un tir de Toko Ekambi (30) alors qu’Amine Gouiri a repoussé sur la ligne une reprise de la tête de Thiago Mendes (41).

Toko Ekambi a porté le score à 2-0 en seconde période à la conclusion d’une belle action collective et en reprenant une passe de Ndombélé (52).

En fin de partie, Benitez s’est encore bien interposé devant Tino Kadewere tout juste entré (77) et sur deux frappes de Houssem Aouar (86) et Paquetà (90).

De leur côté, les Niçois sont passés totalement au travers.

Ils n’ont réussi à tirer qu’une seule fois au but, par Jordan Lotomba, tentative arrêtée par Anthony Lopes (76).

Alors qu’ils restaient sur une belle qualification en Coupe de France aux dépens de Marseille (4-1), mercredi, ils concèdent leur deuxième défaite consécutive en championnat après celle enregistrée à domicile le 6 février contre Clermont (1-0).

Ce n’était plus arrivé au Gym depuis un an, en février 2021 pour trois revers de suite.