Ligue 1: Lille intouchable, Rennes et Strasbourg frustrés

L’attaquant de Lille, Jonathan Bamba, tire au but sous les yeux du défenseur de Bordeaux, Enock Kwateng, lors de leur match de L1, le 3 février 2021 au stade Matmut Atlantique à Bordeaux
Par Jeremy TALBOT / © 2021 AFP

Le leader Lille a assis sa domination sur la Ligue 1 en écrasant Bordeaux (3-0) mercredi pour le compte d’une 23e journée frustrante pour Rennes (1-1 contre Lorient) et Strasbourg (2-2 contre Brest) qui ont laissé filer la victoire.

Lille, intouchable leader, a ramené de Gironde une cinquième victoire d’affilée. Les Dogues de Christophe Galtier sont assurés de conserver leur première place avant le déplacement du dauphin Lyon à Dijon en soirée et la réception de Nîmes par le Paris SG, actuel troisième du championnat (21h00).

La solide défense bordelaise a tenu le choc en première période avant de se relâcher face à Yusuf Yazici (54e), buteur sur une passe en retrait du meilleur passeur du championnat, Jonathan Bamba.

La sortie sur blessure de l’attaquant turc, touché à une cheville, n’a pas freiné les ambitions des Lillois qui ont doublé la mise sur un contre-éclair conclu par le jeune Timothy Weah (66e). Jonathan David a corsé l’addition (89e).

Strasbourg craque

Dixième de L1, Bordeaux compte trois longueurs d’avance sur son poursuivant Montpellier qui a ramené un point de Metz (1-1) grâce à Gaëtan Laborde.

Les Héraultais ont sauvé les meubles après avoir concédé un but au retour des vestiaires, mais ils devront encore attendre pour regoûter aux joies de la victoire. Il s’agit de leur neuvième match consécutif sans gagner.

Le succès continue également de fuir Strasbourg, pourtant bien parti avec deux buts inscrits par l’entremise d’Adrien Thomasson (8e) et Jean-Eudes Aholou (70e).

Mais les joueurs de Thierry Laurey ont craqué face à des Brestois arrivés avec un petit moral. Gaëtan Charbonnier (83e) et Jérémy Le Douaron (90e+4) ont crucifié les Alsaciens, toujours scotchés à la quinzième place.

Lorient a également joué un mauvais tour à Rennes qui, lui aussi, avait réalisé un départ canon grâce à Martin Terrier (14e), avant de se faire rattraper dans les dix dernières minutes de la partie avec un but de Boisgard (83).

Décidémment, les Merlus adorent les fins de matches, eux qui ont réalisé deux victoires à l’arraché la semaine passée contre Dijon et le Paris SG, sur le même score de 3-2.

En position de barragistes, les Bretons comptent un point d’avance sur Nantes, dix-septième en déplacement à Saint-Etienne dans la soirée.