Ligue 1: “Les points donnent de la sérénité” à Gourcuff

L’entraîneur de Nantes Christian Gourcuff lors de la victoire à domicile sur Reims 1-0 le 14 septembre 2019
/ © 2019 AFP

Christian Gourcuff, l’entraîneur du FC Nantes, a dit sa satisfaction après la courte victoire sur Reims (1-0) synonyme de troisième place de Ligue 1 qui “donne de la sérénité” et favorise “l’ambiance de travail”.

Q: Qu’est-ce que ça fait de se retrouver 3e après 5 journées ?

R: “C’est plus intéressant d’être dans le haut du championnat, car ça améliore la sérénité et l’ambiance de travail. C’est ce que j’apprécie le plus dans la situation actuelle. Je n’ai pas fait de prévisions précises, il faut rester lucides et je pense qu’on peut encore progresser. On savait que ce serait un match difficile et c’était le cas, à cause de la qualité de l’adversaire, qui est coriace, qui peut être dangereux en contre-attaque et qui va donner du fil à retordre à beaucoup d’autres équipes. A cause aussi des conditions de jeu, de cette chaleur qui ne favorisait pas la vitesse.”

Q: Quelles sont vos principales satisfactions ?

R: “Globalement, il y a eu de l’application et de la rigueur, même si j’aurais souhaité plus de maîtrise dans les dix dernières minutes. On a une bonne organisation dans le secteur défensif. Le problème, c’est la vitesse. On a du mal à peser sur l’adversaire et dans les 30 derniers mètres, on est souvent arrêtés, ce qui lui permet de se dégager. La progression n’est pas linéaire, même si on a assez bien géré ce match. On ne gagne que par 1-0, comme contre Montpellier. On doit encore améliorer la maîtrise, pour à la fois se créer des occasions et éviter des contres. Si on avait pu mener 2-0, cela nous aurait soulagés. C’était un peu tendu en fin de rencontre.”

Q: Qu’avez-vous pensé des prestations de votre recrue (Blas) et de votre buteur (Coulibaly) ?

R: “Ludo (Blas) n’était pas dans un grand soir, mais il ne faut pas dramatiser, c’est un très bon joueur. Dans ses 20 premières minutes, il avait du mal à se situer, alors j’ai fait une permutation assez rapidement (avec Imran Louza, qui est revenu dans l’axe). Il vaut beaucoup mieux que ce qu’il a fait aujourd’hui et il faut lui laisser le temps. C’est le boulot de Kalifa (Coulibaly) de marquer des buts. Il est important car même quand on ne le voit pas trop, il pèse sur l’adversaire et représente un danger. Je ne désespère pas de l’améliorer dans la relation avec ses partenaires, les combinaisons, le jeu collectif.”

Propos recueillis en conférence de presse.