Ligue 1: Lens fait le show face à Troyes

La joie de l’attaquant lensois Arnaud Kalimuendo, après avoir ouvert le score à domicile contre Troyes, lors de la 13e journée de Ligue 1, le 5 novembre 2021 au Stade Bollaert-Delelis
/ © 2021 AFP

Le RC Lens a repris ses bonnes habitudes du moment en l’emportant sans trembler, vendredi soir, dans son antre de Bollaert-Delelis (4-0) en match d’ouverture de la 13e journée de Ligue 1, pour s’emparer de la 2e place provisoire derrière le PSG.

La nouvelle victime des Sang et Or se nomme Troyes. Un promu impuissant face à l’intensité de ses hôtes et aux velléités offensives toujours aussi tranchantes.

Un troisième succès consécutif à domicile, avec la manière, qui replace provisoirement le Racing à la 2e place du championnat (24 points) devant Nice (23 pts) et Marseille (22 pt). Le tout avec un Jonathan Clauss des grands soirs.

Toujours boudé par Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France, le piston droit a livré une énième prestation de haute volée en distribuant 2 passes décisives pour Kalimuendo (1-0, 14e) et Saïd (2-0, 29e), puis en marquant de la tête juste avant la pause (3-0, 36e). Le score, large, aurait pu l’être davantage à ce moment de la partie tant la défense troyenne se trouvait aux abois.

Le repos, lui, n’avait nullement refroidi les ardeurs lensoises. Et après que Gallon eut stoppé un coup-franc de Clauss (50e), Frankowski a enfoncé le clou (4-0, 60e). Le score n’a plus évolué malgré une dernière occasion signée Ganago (72e) et des multiples vagues qui ont continué de déferler sur l’arrière-garde des protégés de Laurent Batlles.

Le Racing, plus que jamais sûr de ses forces, a également pu profiter d’une ambiance royale dans un Bollaert festif. Une soirée idéale, donc, avant la trêve internationale et les prochaines échéances, contre Brest, Angers et Clermont. Des adversaires disputant un maintien désormais très loin du quotidien d’un Lens bien au chaud dans le quatuor de tête. D’un Lens en course pour l’Europe !