Ligue 1: Jocelyn Gourvennec, le surprenant pari du Losc

Jocelyn Gourvennec, alors coach de Guingamp contre l’OGC Nice au Roudourou, le 1er décembre 2018
/ © 2021 AFP

Des plateaux télé à la Ligue des champions: Jocelyn Gourvennec, consultant pour Canal + qui apparaissait notamment dans le Canal Football Club, fait un retour fracassant sur le banc avec sa nomination lundi comme entraîneur du Losc.

Après deux saisons loin des terrains, l’ancien milieu de terrain va occuper le poste le plus prestigieux de sa carrière. Une évolution inattendue pour celui qui, mi-mai, était annoncé proche de devenir manager de Guingamp (L2) par le journal Ouest-France, puis qui était pressenti comme potentiel entraîneur de Toulouse début juin.

Pour le club champion de France, c’est un choix audacieux. Jamais évoqué jusque-là, son nom est moins prestigieux que celui des entraîneurs ciblés ces derniers jours.

Moins connu que Patrick Vieira, moins coté que Lucien Favre et au palmarès plus mince que celui de Laurent Blanc et Claudio Ranieri, sa carrière de coach n’a pas pris la trajectoire attendue.

Avec Guingamp, son premier grand poste après des débuts dans le club amateur de La Roche-sur-Yon, il a rapidement eu du succès: montée en Ligue 2 dès sa première saison en 2010/11, septième place l’année suivante puis nouvelle montée, assortie d’un titre de meilleur entraîneur de L2 aux trophées UNFP.

Seizième de Ligue 1 pour ses premiers pas dans l’élite en 2013/14, il crée la surprise en remportant la Coupe de France et sort des poules de Ligue Europa la saison suivante.

Depuis, le parcours du technicien de 49 ans est plus chaotique. Parti pour Bordeaux à l’été 2016, il est licencié un an et demi plus tard. Son retour dans un club de Guingamp mal en point, en novembre 2018, ne lui permet pas d’éviter la descente en Ligue 2 et lui vaut de cesser la collaboration une fois le championnat terminé.

Outre ses activités de consultant, il a profité de sa période sans club pour passer une formation en management sportif au CDES de Limoges.

Son arrivée à Lille, qui a refroidi une partie des supporters – une pétition contre sa nomination a notamment obtenu 900 signatures en quelques heures –, répondait à un besoin urgent.

“Force de travail”

Les Nordistes avaient retrouvé le chemin des terrains lundi et étaient partis en stage de pré-saison aux Pays-Bas… sans coach. Une situation ubuesque désormais réglée, Gourvennec ayant rejoint le groupe lundi soir.

Longtemps bloqué par la situation contractuelle de Christophe Galtier, qui souhaitait partir pour Nice mais à qui il restait un an de contrat, le président lillois Olivier Létang avait libéré son coach le 28 juin dernier contre une indemnité estimée à 3 millions d’euros.

Une bonne affaire financière qui avait finalement compliqué la recherche du profil idéal, la plupart des techniciens ayant déjà leurs plans à ce moment du calendrier.

“Jocelyn Gourvennec est un entraîneur reconnu pour sa force de travail, son ambition et son obsession de la performance. Autant de valeurs essentielles et partagées avec le Losc”, a écrit le club dans le communiqué d’annonce de son intronisation.

Le Breton aura fort à faire avec un mercato estival qui s’annonce agité, après les départs du gardien Mike Maignan pour l’AC Milan, de Boubakary Soumaré pour Leicester, et alors que plusieurs grands artisans du titre national sont pistés par de grosses écuries européennes.

La présentation du coach aura lieu mercredi au centre d’entraînement de Luchin.