Ligue 1: Etienne Green, déjà chez lui à Saint-Etienne

Le gardien de Saint-Etienne Etienne Green lors d’un match contre le PSG, le 18 avril 2021 au Parc de Princes
Par Francois-Jean TIXIER / © 2021 AFP

Bientôt un géant vert? Avec un prénom et un nom prédestinés Etienne Green (“vert” en anglais), nouveau gardien de Saint-Etienne, révélation de la fin de saison dernière, paraît bien parti pour faire oublier définitivement Stéphane Ruffier, portier emblématique des Verts entre 2011 et 2020.

Après 383 matches à l’ASSE, Ruffier a été licencié en janvier dernier après une fin de parcours tumultueuse avec l’entraîneur Claude Puel.

Agé de 21 ans, Green (1,92 m) a saisi sa chance alors que Jessy Moulin (35 ans), qui n’a assuré qu’une transition après Ruffier, et Stefan Bajic (19 ans), qui le précédaient dans la hiérarchie jusqu’alors, étaient blessés pour le déplacement, capital pour le maintien, à Nîmes, le 4 avril.

Et pour ses débuts en Ligue 1, il a même arrêté un penalty, devenant l’un des héros du match.

Il a choisi l’Angleterre

Tout va très vite depuis pour le jeune portier, qui a eu en 2020 son bac avec mention et a été élu par les internautes du site asse.fr meilleur espoir pour 2020-2021.

Green, né à Colchester, en Angleterre, d’une mère française et d’un père anglais, prénommé Etienne en hommage à Saint-Etienne et son équipe de football, vient seulement d’enchaîner contre Lille son onzième match en professionnel.

Brillant face aux Nordistes, il a dégagé comme depuis ses débuts à la fois assurance dans ses interventions et sérénité au plan mental.

Au printemps dernier, il avait été retenu par Sylvain Ripoll pour être le troisième gardien des Bleuets à l’Euro Espoirs sans jouer une seule minute.

Mais malheureusement pour la France, il a finalement répondu lundi aux sollicitations de l’Angleterre pour la représenter en sélection.

C’était quelques heures avant que l’ASSE n’annonce, mardi, qu’il prolongeait son contrat, trois mois après avoir déjà signé une prolongation de trois ans.

“Si la fédération anglaise concrétise son intérêt et décide de m’appeler, j’irai avec fierté et m’y engagerai à 200%”, a-t-il réagi sur son compte Instagram en officialisant sa décision.

En attendant de porter peut-être un jour le maillot des “Three Lions”, Green va découvrir la sélection anglaise Espoirs, puisqu’il a été convoqué pour les matches éliminatoires pour l’Euro-2023 contre la Roumanie et le Kosovo.

Grosses performances et prolongation

Si les Verts ont arraché le nul (1-1), samedi face à Lille en Ligue 1, ils le doivent une nouvelle fois en grande partie à leur portier qui a multiplié les parades.

“Félicitations à Etienne. Il nous a maintenus dans le match avec des arrêts décisifs. C’est une super performance de sa part. Nous avons l’habitude avec lui. Il continue de progresser et ce n’est que du bonheur pour nous”, s’est réjoui après le match son capitaine, le milieu Mahdi Camara.

Pour Claude Puel qui couve l’éclosion de son gardien, “Etienne continue d’être calme, à l’écoute, à gérer les temps”.

“Il y a plein de petites choses que l’on voit avec lui. Et puis, il est toujours très performant, concentré”, avait-il déjà dit après le déplacement à Lens, le 14 août soulignant alors, là aussi, sa performance qui avait déjà permis à son équipe de ramener un résultat nul (2-2) avant d’insister samedi après la réception de Lille.

“Il nous maintient toute la seconde période dans la possibilité de revenir par quelques arrêts dont il a le secret désormais”.

Du coup, l’ASSE a tenu à sécuriser encore un peu plus son nouveau joyau dans le cadre de son projet de promouvoir ses jeunes et renforcer ses actifs joueurs, histoire d’anticiper quelques sollicitations qui ne manqueront pas d’arriver.

Et samedi à Marseille (21H00), Etienne Green sera sans doute cette fois-ci sous les feux des attaquants de l’OM pour confirmer encore l’étendue de son talent naissant.