Ligue 1: débuts ratés pour le Bordeaux de Petkovic battu 2-0 par Clermont

Les joueurs de Bordeaux rassemblés après leur défaite à domicile contre Clermont en L1 le 8 août 2021
/ © 2021 AFP

Les Girondins du nouvel entraîneur Vladimir Petkovic, défaits 2-0 à domicile par des Clermontois joueurs, ont souffert dimanche à domicile pour le premier match de l’ère Gérard Lopez.

Il faudra encore attendre pour voir apparaître la patte de l’ancien sélectionneur de la sélection suisse, alors que Bordeaux débutait la saison avec un onze de départ sans le moindre élément nouveau par rapport à la saison dernière.

Les deux premières recrues du mercato, les latéraux gauche Gideon Mensah et Ricardo Mangas, n’ont pas pu être alignés pour des raisons administratives.

Face aux Bordelais, les Clermontois étaient rôdés pour le premier match de l’histoire de leur club en Ligue 1, capables de se projeter rapidement vers l’avant, en profitant des errements d’une défense adverse fébrile.

La ligne d’attaque des Auvergnats, dont les trois fers de lance avaient chacun inscrit plus de dix buts l’an passé en Ligue 2, a d’abord trouvé sur son chemin un Benoît Costil en grande forme.

Après s’être vu refusé un but, Mohamed Bayo, meilleur buteur de deuxième division lors du précédent exercice, a manqué son duel avec le portier bordelais (42e), à l’instar de ses deux compères, les ailiers Jodel Dossou (40e) et Jim Allevinah (33e).

Les Girondins ont timidement tenté de réagir, principalement grâce à la percussion de Samuel Kalu, qui s’est procuré la meilleure occasion des Marine et Blanc à la 53e, mais a perdu son face à face avec Desmas.

Bien moins combatifs et inspirés que les promus, les équipiers de Laurent Koscielny ont fini par céder à la 82e: à la réception d’un bon centre, Elbasan Rashani a remisé parfaitement de la tête pour Bayo, qui n’a eu qu’à pousser la balle au fond des filets.

Clermont a même corsé l’addition dans le temps additionnel, grâce à Jodel Dossou, bien servi par Jordan Tell, qui a porté le score à 2-0.