Ligue 1: accroché à Saint-Etienne, Lille ne décolle pas

Duel aérien entre l’attaquant de Lille Burak Yilmaz (g) et celui de Saint-Etienne Jean-Philippe Krasso, le 21 août 2021 à Geoffroy-Guichard
/ © 2021 AFP

Malgré un but d’avance à la mi-temps, Lille a concédé dans les dernières minutes le résultat nul (1-1) sur le terrain de Saint-Etienne, samedi au terme d’un match de la 3e journée de Ligue 1 que les Nordistes avaient largement la possibilité de gagner.

Les champions de France, qui n’ont toujours pas gagné en championnat, restaient sur un résultat nul arraché au bout du temps additionnel à Metz (3-3) avant de couler totalement à domicile face à Nice (4-0).

Avec cette nouvelle contre-performance, ils sont seulement 13e du classement (2 points) à sept longueurs du leader, Paris Saint-Germain, alors que l’ASSE occupe la 9e place (3 points).

Face à un adversaire totalement inoffensif qui n’a égalisé que sur une reprise de la tête de Saïdou Sow à la réception d’un corner joué de l’aile droite (85), Lille avait pourtant su se montrer opportuniste en ouvrant la marque sur son premier tir cadré par Burak Yilmaz (38).

C’était à la conclusion d’une action heureuse débutée par un ballon perdu par Denis Bouanga en phase de relance avant une maladresse de Zaydou Youssouf qui a remis le ballon dans le bon sens pour le buteur turc.

Ce dernier a trouvé l’ouverture d’un tir du gauche se logeant dans la lucarne pour ouvrir son compteur buts cette saison en Ligue 1.

Il en a marqué seize en championnat en 2020-2021.

Green sauve les Verts

Peu après, le gardien Etienne Green a sauvé les Verts du 2-0 en sortant loin de sa cage devant Jonathan David bien lancé par Yilmaz (40) mais aussi en s’interposant sur une tentative de Jonathan Bamba peu après la mi-temps (48) puis devant David, encore (55), et Yusuf Yazici (84) puis enfin devant Yilmaz (88).

Le jeune portier stéphanois a ainsi à la fois évité une déroute à son équipe qu’il a, au final, maintenue dans la partie.

Les Lillois, dont le nouveau gardien, Ivo Grbic n’a eu aucune réelle parade à effectuer, peuvent regretter de ne pas avoir su se mettre à l’abri.

Et encore plus après l’action, bien menée, au terme de laquelle David a perdu ses appuis alors qu’il semblait en bonne position pour marquer (80). C’était six minutes avant l’égalisation.

Mais dans l’ensemble, le LOSC, même s’il a obtenu plus d’occasions, a manqué de coordination entre ses lignes et de justesse technique sur certaines actions.

De son côté, Saint-Etienne enchaîne avec un troisième résultat nul après ceux concédés à domicile contre Lorient (1-1) et à Lens (2-2).

Mais la faiblesse de l’animation offensive et un manque de profondeur dans la construction du jeu peuvent donner matière à réflexion à l’entraîneur Claude Puel pour la suite même si l’ASSE a offert une réaction énergique sur la fin qui lui a permis d’égaliser.

D’autant que le technicien a déjà prévenu que les Verts, qui joueront à Marseille samedi, n’avaient pas les moyens financiers d’être très actifs sur le marché des transferts cet été.