Ligue 1: à Lille, toutes les lignes sous tension

La joie des Niçois, après un but marqué face aux Lillois, lors de la 2e journée de L1, le 14 août 2021 au Stade Pierre Mauroy à Villeneuve-d’Ascq
Par Nicolas BLASQUEZ / © 2021 AFP

Un gardien pas décisif, une défense aux abois, un milieu débordé et une attaque désaccordée: Lille, le champion de France en titre, réalise un début de championnat inquiétant dans tous les secteurs, avant son déplacement à Saint-Étienne samedi (21h00).

“La saison dernière est derrière nous, ce qui s’est passé était top pour tout le monde, mais c’est fini, a martelé l’entraîneur lillois Jocelyn Gourvennec. Il faut retrouver plus d’unité à l’intérieur d’un match, de constance, qu’on retrouve notre personnalité, qu’on soit beaucoup plus synchro.”

. Gardien: le pari Grbic

Le départ de Mike Maignan pour l’AC Milan a laissé un énorme vide chez les Dogues, qu’il sera très difficile de combler tant le Guyanais était un des piliers du groupe nordiste. Le Brésilien Leo Jardim, revenu d’un prêt décevant à Boavista (D1 portugaise), n’a pas réussi à convaincre les dirigeants nordistes. Moyen en préparation, il a été bon lors du Trophée des champions mais n’a pas été décisif lors des deux premières journées de championnat, où il a encaissé la bagatelle de 7 buts. Le Losc s’est donc mis à la recherche d’un nouveau N.1 et l’a trouvé cette semaine. Le Croate Ivo Grbic (25 ans, 1m95), qui était la doublure de Jan Oblak à l’Atlético Madrid, a été prêté pour une saison avec option d’achat jeudi. Il ne devrait toutefois pas débuter sous ses nouvelles couleurs à Geoffroy-Guichard.

. Défense: les côtés prennent l’eau

Meilleure défense de L1 l’an dernier avec seulement 23 buts encaissés en 38 journées, le Losc est la plus mauvaise après deux journées avec 7 buts concédés. Pourtant, la ligne défensive n’a pas bougé avec la prolongation de José Fonte, qui forme toujours l’axe avec le solide Sven Botman. Si la paire a souvent été déstabilisée, le danger est surtout venu des côtés, où les latéraux Reinildo et Zeki Celik n’affichent pas leur niveau habituel. Le Mozambicain, en fin de contrat en juin et très sollicité, est moins tranchant dans ses interventions. Quant au Turc, il est l’ombre de lui-même. Décevant durant l’Euro avec la Turquie, le latéral gauche a précipité la déroute des Dogues samedi face à Nice (0-4) en tentant une talonnade devant sa propre surface, qui a abouti au deuxième but niçois après seulement cinq minutes de jeu.

. Milieu: instabilité malgré André

Benjamin André, qui fait partie de la “colonne vertébrale” mise en place par Christophe Galtier lors des deux saisons précédentes, est fidèle à lui-même: il court beaucoup, se bat sur tous les ballons, essaie de colmater les brèches… Mais il est orphelin de Boubakary Soumaré, transféré à Leicester. Renato Sanches vient de subir une arthroscopie et sera absent près de deux mois. En l’absence de Xeka, touché à la hanche après son but victorieux au Trophée des champions, c’est Yusuf Yazici qui a évolué devant la défense avec l’ancien Rennais. Si ses prestations n’ont pas été mauvaises, il n’a pas l’impact de ses équipiers habitués à jouer à ce poste. Le retour du Portugais est espéré samedi à Saint-Étienne pour stabiliser l’entrejeu.

. Attaque: Yilmaz esseulé

Si les Dogues ont inscrit trois buts à Metz (3-3), cela ne traduit pas vraiment la puissance de leur attaque. Le premier but a en effet été inscrit sur corner par Botman, un défenseur, tandis que les deux autres l’ont été en supériorité numérique. Burak Yilmaz, un des héros du titre l’an dernier (16 buts), continue de courir sans relâche et de harceler les adversaires, ce qui lui a permis d’égaliser à la dernière seconde à Saint-Symphorien. Mais Jonathan David est aux abonnés absents, Jonathan Bamba n’est pas décisif et Jonathan Ikoné peu inspiré quand il joue. Les seules éclaircies proviennent des prestations abouties de Timothy Weah et des bonnes entrées d’Isaac Lihadji.

Le problème viendrait-il de l’état d’esprit? Non, à en croire Weah: “Il y a toujours des +good vibes+ (bonne ambiance) dans le groupe, on est tous content. Il faut continuer à travailler dur et ça se verra sur le terrain”. Début de réponse samedi dans le ‘Chaudron’!