Le Marseillais Alvaro Gonzalez Ă©cope d’un carton rouge lors de la rĂ©ception de l’Olympique Lyonnais, le 10 novembre 2019 au VĂ©lodrome
/ © 2019 AFP

Le dĂ©fenseur espagnol de Marseille Alvaro Gonzalez a Ă©tĂ© suspendu pour deux matches par la Commission de discipline de la Ligue professionnelle de football (LFP), qui a Ă©galement prononcĂ© des sanctions modĂ©rĂ©es contre quelques joueurs pour non-respect de l’interdiction de paris sportifs.

Alvaro Gonzalez avait Ă©tĂ© exclu lors de la victoire de l’OM (2-1) contre Lyon le 10 novembre en Ligue 1.

L’OM a par ailleurs hĂ©ritĂ© d’une amende de 75.000 euros pour le comportement de ses supporteurs durant cette rencontre (usage d’engins pyrotechniques, jets d’objets, utilisation de lasers), ainsi que d’une mesure de fermeture des deux virages avec sursis pour deux rencontres.

Le club de Lille a Ă©galement Ă©tĂ© sanctionnĂ© financièrement, de 70.000 euros pour usage d’engins pyrotechniques et de 30.000 euros pour “non-respect par le club d’un refus d’autorisation pour une animation”, suite au match face Ă  Metz le 9 novembre.

Montpellier verra enfin sa tribune Etang de Thau fermĂ©e pour un match “par rĂ©vocation du sursis” suite Ă  l’usage d’engins pyrotechniques par des supporteurs montpelliĂ©rains lors de la rĂ©ception de Toulouse le 10 novembre. Pour les mĂŞmes motifs, Nantes voit sa tribune Loire fermĂ©e pour un match, plus un avec sursis.

Par ailleurs, la LFP a annoncĂ© des sanctions contre des joueurs et encadrants “qui n’ont pas respectĂ© l’interdiction de paris sportifs sur les compĂ©titions organisĂ©es par la LFP et la FFF”. La plus grosse sanction, trois matches de suspension avec sursis et 500 euros d’amende, concerne le milieu du Havre Benjamin Capron.

Deux joueurs de Boulogne et du Paris FC et un encadrant d’Ajaccio ont Ă©copĂ© de deux matches avec sursis, et trois autres joueurs du Paris FC, de Reims et de Guingamp ont reçu un rappel Ă  l’ordre.