L’ex-président de la Fédération du Salvador à son tour banni à vie

Reynaldo Vasquez, alors patron du foot salvadorien, photographé juste après son arrestation à San Salvador, le 16 décembre 2015
/ © 2019 AFP

L’ancien président de la Fédération salvadorienne de football, Reynaldo Vasquez, condamné à huit ans de prison dans son pays dans le cadre du scandale du Fifagate, a été suspendu à vie par la Fifa pour corruption, a annoncé lundi l’instance.

M. Vasquez a été reconnu coupable de corruption et a été suspendu à vie de toute activité liée au football et a écopé d’une amende de 500.000 CHF (457.000 euros).

L’instruction ouverte à son encontre portait sur “des systèmes de corruption” liés à des rencontres organisées par la Fédération salvadorienne et à des matches de compétitions relevant de la Fifa, durant la période 2009-2015.

En mars 2017, M. Vasquez, dont les Etats-Unis avaient demandé l’extradition, dans le cadre d’un vaste scandale de corruption, le Fifagate, a été condamné à huit ans de prison au Salvador, pour détournement de cotisations sociales, pour un montant avoisinant les 400.000 USD (363.000 EUR).

Plusieurs autres anciens responsables du football central et latino-américain, également impliqués dans le Fifagate, ont également été récemment suspendus à vie, dont l’Uruguayen Eugenio Figueredo, ancien vice-président de la Confédération de football d’Amérique du Sud (Conmebol) et membre de plusieurs commissions de la Fifa.

M. Figueredo avait été arrêté en mai 2015 à Zurich en compagnie d’une dizaine de responsables essentiellement du football sud-américain, avant d’être extradé par l’Uruguay.

Le 12 septembre, la Fifa avait également annoncé la suspension à vie de l’ancien président de la Fédération paraguayenne de football, Juan Angel Napout, condamné par la justice américaine à 9 ans de prison pour son implication dans le “Fifagate”.