Les Bleues de Diacre, une invincibilité de presque deux ans

Les Bleues après un but de Wendie Renard lors du match amical contre la Suisse, à Longeville-les-Metz, le 23 février 2021
/ © 2021 AFP

L’équipe de France féminine a enchaîné 15 matches sans défaite depuis l’élimination en quart de finale du Mondial-2019 contre les Etats-Unis, équipe double championne du monde en titre que les Bleues de Corinne Diacre retrouvent au mois d’avril en amical.

Les Françaises, troisièmes au classement Fifa, vont mettre leur série d’invincibilité à l’épreuve de l’Angleterre (N.6 mondiale) le vendredi 9 avril à Caen puis, espèrent-elles, devant la “Team USA” (N.1 mondiale), au Havre le mardi 13 avril.

Les Américaines sont les dernières à avoir mis les Bleues à terre (défaite 2-1), avec un doublé de Megan Rapinoe inscrit en quart de finale de Coupe du monde, le 28 juin 2019 au Parc des princes. La réduction du score par Wendie Renard, à dix minutes du terme, n’avait pas suffit.

Depuis, les Tricolores ont disputé quinze matches avec un bilan flatteur de 13 victoires et 2 matches nuls. Seules les Néerlandaises leur ont tenu tête (3-3), en mars 2020 au Tournoi de France, ainsi que les Autrichiennes (0-0), fin octobre de la même année dans le cadre des qualifications pour l’Euro-2022.

Zéro but encaissé en match officiel

Durant ces éliminatoires, débutés en octobre 2019 et conclus victorieusement en décembre 2020, les Bleues ont joué huit rencontres sans encaisser le moindre but. Elles n’ont abandonné que deux points en Autriche, avant de défaire 3-0 au retour leur rival le plus coriace du groupe.

Au-delà des Pays-Bas, l’adversité la plus élevée est venue des deux autres nations affrontées durant la première édition du Tournoi de France, tournoi amical organisé en mars 2020 par la Fédération française de football à Calais et Valenciennes. Les Françaises avaient pris le dessus sur le Canada d’Ashley Lawrence et le Brésil de Marta, battus 1-0 à chaque fois.

Malgré ces bons résultats, le quotidien de l’équipe de France a été traversé par des tensions entre Diacre et certaines joueuses, dont la capitaine Amandine Henry. Le président de la FFF Noël Le Graët a jusqu’à présent toujours publiquement défendu la sélectionneuse, qu’il a nommée en 2017, en mettant en avant l’invincibilité de son équipe.

Le contrat de la technicienne de 46 ans court jusqu’à l’Euro féminin prévu en 2022 en Angleterre, demi-finaliste du Mondial-2019 où la sélection de Lucy Bronze a été éliminée par les Etats-Unis.